« Gaymonteurs », « orifice sidaïque »… : l’homophobie décomplexée du journal étudiant de l’Edhec

[PREMIUM] Les révélations sur le harcèlement et les discriminations pratiqués par la Ligue du LOL ont mis en lumière l’existence des « boys’ club ». Un entre-soi masculin et hétérosexuel, et une ambiance toxique que l’on retrouve aussi dans certaines écoles de commerce. D’anciens étudiants de l’Edhec se disent victimes de discriminations et de harcèlement homophobes, via des parutions dans le journal étudiant. Enquête.

« Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai gardé ces journaux. Je me souviens m’être dit que ça pourrait servir à quelque chose. Quoi exactement, je ne sais pas. Peut-être pour me rappeler des souvenirs. Les mauvais, surtout. » David* est un ancien étudiant (il n’a pas voulu préciser son année de promotion, ndlr) de l’École des hautes études commerciales du nord (Edhec). L’établissement est classé à la cinquième position du classement des écoles de commerce en France. Homosexuel non assumé à l’époque de ses études, il « s’est rendu compte » récemment de l’homophobie de certains propos écrits à son encontre dans le journal de l’école, « Headache ».

En ce début février 2019, David découvre comme tout le monde, et avec effarement, l’affaire de la « Ligue du LOL ». Ce groupe Facebook réunissant de jeunes professionnels des médias, accusés d’avoir harcelé, entre 2009 et 2012, plusieurs personnes sur les réseaux sociaux. Ils sévissaient surtout sur Twitter et s’attaquaient à d’autres journalistes, femmes et hommes, ainsi qu’à des membres de la blogosphère. Cela l’a « forcé » à se replonger dans ses années à l’Edhec. « J’étais d’abord choqué. Je me suis dit : ‘Comment ont-ils pu faire ça ?’. Et puis je me suis souvenu que je voyais en fait très bien comment ça a pu être rendu possible. Car j’ai vécu la même chose à l’école », confie-t-il à TÊTU.

A LIRE AUSSI : « Ligue du LOL » : l’homophobie aussi utilisée comme arme de harcèlement


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail