facebook

L’homophobie fait-elle partie du « folklore » à l’Ecole polytechnique ?

[PREMIUM] Début mai, une affiche montrant deux policiers en train de s'embrasser aurait été "censurée" par la direction de l'École polytechnique. TÊTU a découvert, auprès d'anciens et d'actuels élèves, que ce n'était pas un événement isolé...

«  Polytechnique, rêve de toutes les mères », écrivait Gustave Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues. Mais certaines mamans pourraient être surprises par ce qui se cache derrière les murs du prestigieux campus de Paris-Saclay. Après plusieurs scandales révélés par la presse - sur le sexisme ambiant ou le manque cruel d’ouverture sociale au sein de l’école -, c’est désormais l’homophobie qui a été dénoncée par une association d’anciens élèves, La Sphinx.

Dans une tribune publiée le 7 mai dernier, l’association a relayé la censure d’une affiche de l’association LGBT+ nommée « XY ». Un acte jugé « arbitraire et homophobe », qui va « à l’encontre de la liberté d’expression des élèves et des valeurs de tolérance et de diversité de l’école », selon l’association.

L’interdiction d’afficher a été prise par le « chef de corps », le colonel responsable des militaires sur le campus. Son motif ? On y voit « deux personnes s’embrasser charnellement ». « L’X », comme elle est surnommée par les élèves et tout le personnel encadrant en référence aux deux canons qui s’entrecroisent, est en effet dotée d’un double statut : celui d’établissement d’enseignement supérieur et celui d’établissement militaire, placé sous la tutelle du ministère des Armées. Dans ce cas, les affiches ont été interdites par la branche militaire de l’école. ...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail