Greg AbbottAu Texas, les homophobes sont désormais mieux protégés que les personnes LGBT+

Par Marion Chatelin le 29/07/2019
Texas

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé un projet de loi visant à interdire la discrimination à l’encontre des entreprises qui financent des organisations anti-LGBT.

La nouvelle mesure prise par l'État du Texas fait froid dans le dos. Mi-juillet, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé un projet de loi qui permet d'interdire la "discrimination" faite, selon lui, à l'encontre de certaines entreprises à cause de leurs convictions religieuses.

"Aucune entreprise ne devrait faire l'objet de discrimination simplement parce que ses propriétaires font un don à une église, à l'Armée du Salut ou à une autre organisation religieuse", a-t-il affirmé lors de cette cérémonie de signature, sous un tonnerre d'applaudissements.

"Victoire pour la liberté de religion"

Le projet de loi en question, nommé "Save Chick-Fil-A" du nom de l'entreprise de burgers américaine, interdit à l'administration de prendre "toute mesure défavorable" fondée "entièrement ou en partie sur les convictions ou l'action d'une personne". Ainsi le Texas veut permettre aux entreprises de ne plus êtres condamnées lorsqu'elles invoquent et affirment leurs "convictions religieuses" ou "convictions morales, y compris celles relatives au mariage".

Selon Greg Abbott, "la discrimination n'est pas tolérée au Texas". Pourtant les Républicains ont constamment bloqué les efforts visant à faire adopter des lois interdisant la discrimination sur la base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre.

Pour les Républicains de cet état très conservateur, ce projet de loi est une "victoire pour la liberté de religion". En mars dernier, la chaîne de burgers Chick-Fil-A avait bataillé pour ouvrir une concession à l'aéroport de San Antonio. De nombreuses personnes s'étaient rassemblées et avaient manifesté contre l'ouverture du restaurant, dénonçant les liens de l'entreprise avec des organisations conservatrices anti-LGBT. C'est ce bras de fer qui a motivé l'écriture du projet de loi.

"Une entreprise familiale"

En 2012, l'entreprise de fast-food a fait un don de plusieurs millions de dollars à des groupes anti-LGBT, militant activement pour les thérapies de conversion. Le président de l'entreprise, Dan Cathy, a lui même affirmé dans une interview accordé à Baptist Press, être une "entreprise familiale". "Nous sommes pour la définition biblique de la famille. Notre business est familial, dirigé par une famille et nous sommes mariés à nos premières épouses. Nous remercions Dieu pour cela."

Outre les multiples donations, l'entreprise a pris publiquement position contre le mariage pour tou.te.s en 2011.

Crédit photo : FREDERIC J. BROWN / AFP