facebook

La Hongrie se retire de l’Eurovision car le concours serait « trop gay »

 La chaîne publique hongroise, MTVA vient d'annoncer son retrait du concours Eurovision de 2020, manifestement en désaccord avec les valeurs véhiculées par le programme...

La télé - très conservatrice - hongroise a annoncé cette semaine que le pays allait se retirer du concours de l'Eurovision l'an prochain à Rotterdam. Aucune explication officielle n'a été donnée par la chaîne de service public MTVA, sous le joug du gouvernement nationaliste de Viktor Orban. Cependant, il semble étrangement que les valeurs d'inclusivité du concours dérange le pays de l'est, comme le rapporte The Guardian, qui cite des sources au sein de MTVA.

À LIRE AUSSI : Le message émouvant du vainqueur de l’Eurovision aux personnes LGBT

En effet, selon le quotidien anglais, une source de la chaîne télévisée hongroise présume que ce retrait serait bien lié à diversité et aux représentations LGBT qui font la richesse du concours de l'Eurovision. András Bencsik, un éditorialiste d'un magazine proche du pouvoir s'est dit ravi de la décision du retrait d'un concours "qui détruit le goût du public à coups de travestis hurlants et de femmes à barbe". Index.hu, un site d'information hongrois, a également cité plusieurs sources internes à la chaîne MTVA qui confirment bien que la raison serait que le concours serait "trop gay".

Un gouvernement silencieux

Pourtant au Fidesz (parti politique ultra-conservateur au pouvoir), les bouches restent cousues. Sauf lorsqu'il s'agit de démonter des informations qui peuvent déranger. Hier, le porte-parole du gouvernement hongrois Zoltán Kovács a réfuté toutes les allégations du site internet hongrois.

"Et la palme de la fake news du jour revient à @MurphyPeterN qui retweete un article de @indexhu qui se base sur des sources non-citées qui font "allusion" à la véritable raison. Parce que, vous savez, l'homophobie. Bravo Peter", a ironiquement tweeté Kovacs.

Cependant cette décision intervient dans un climat particulièrement homophobe dans le pays d'Europe de l'Est. Le Premier ministre Viktor Orbán défend à longueur de discours les "valeurs traditionnelles", et a fait retirer, à ce titre, en août dernier une publicité de Coca-Cola, montrant deux hommes s'enlaçant porter une bouteille à leurs lèvres.

À LIRE AUSSI : La Hongrie interdit une publicité Coca-Cola car elle « nuit au développement des enfants »

La Hongrie rejoint désormais la Turquie, qui s'était retirée de l'Eurovision en 2013 et n'a pas souhaité le réintégrer par la suite, invoquant des "raisons morales" suite à la victoire de Conchita Wurst, en 2014.

Crédit photo : Twitter / BBC


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail