alliés LGBTQI+La réponse parfaite de cette Américaine à ses voisins homophobes pour Noël

Par Samy Laurent le 16/12/2019
Américaine

Lexi Magnusson, une Américaine de 34 ans, a choisi d'installer de nombreuses guirlandes de Noël arc-en-ciel dans son jardin, pour contrarier ses voisins homophobes.

La guerre des voisins est déclarée. Et Lexi Magnusson, une habitante de la banlieue de Seattle au Etats-Unis, semble bien l'avoir déjà remporté. Pour faire front aux "opinions" homophobes de ses voisins, l'Américaine de 34 ans a installé quelques 10.000 lumières arc-en-ciel sur sa pelouse. "Nos nouveaux voisins sont des fanatiques. Je ne peux pas les agresser directement, car ils porteraient plainte, alors j'ai opté pour une agression passive. 10.000 lumières plus tard...", a t-elle écrit sous la photo de son dispositif lumineux, postée sur Reddit.

Américaine
Crédit photo : Lexi Magnusson

 

Interrogée par le Huffington Post US, Lexi Magnusson a raconté que les hostilités ont commencé lorsque sa nouvelle voisine a choisi de lui faire une visite : "C'est une mormone et elle a entendu que nous l'étions aussi. Je suppose qu'elle pensait que nous étions encore des croyants, même si mon mari lui a dit que nous n'allions plus à l'église", a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'elle pensait que nous avions toujours la même croyance sur les questions LGBTQ que l'Église. Ce qui n'est absolument pas le cas. C'est pourquoi j'ai quitté l'église mormone".

La voisine aurait alors expliqué avoir déménagé dans l'état de Washington afin de "protéger ses enfants". En effet, son fils fréquentait auparavant un lycée où des lesbiennes pouvaient venir en couple au bal et où les élèves pouvaient s'exprimer librement sur les questions transgenres dans les assemblées scolaires. Elle disait vouloir "écarter ses enfants de ce genre d'influences qui les laisseraient penser que ce 'style de vie' est ok".

Américaine
Via Giphy.com

Bien qu'outrée par ces propos, Lexi Magnusson a conservé son calme. "J'ai simplement répondu : 'Vos enfants vont être exposés à ça, peu importe où vous les emmenez. Les enfants les comprennent de nos jours. Ils savent ne pas être horribles envers les autres enfants en fonction de qui ils sont", a-t-elle déclaré.

Puis, l'élection présidentielle américaine s'est produite et Lexi a pris conscience du nombre de personnes partageant les visions de sa voisine. Ayant toujours été une grande fan des grosses installations de Noël, l'Américaine a choisi de faire d'une pierre deux coups : célébrer l'esprit des fêtes et soutenir la cause LGBT+. "Je me sentais vraiment bien pendant que j'installais les lumières", a-t-elle expliqué. "J'ai envoyé un SMS à mon cousin qui aime les lumières de Noël comme moi, et qui est gay. Son approbation était primordiale."

À LIRE AUSSI : Aux États-Unis, une victime de « thérapie de conversion » retrouvée morte

Crédit photo : Unsplash