facebook

#HotBoysForBernie, le hashtag qui a donné des ailes à Bernie Sanders dans l’Iowa ?

Bernie Sanders s'autoproclame vainqueur du caucus de l'Iowa, première étape de la primaire démocrate, en l'absence de résultats définitifs. En tout cas, des milliers d'américains s'étaient mobilisés avec un hashtag très sexy...

Aux Etats-Unis, la course à la Maison Blanche est officiellement lancée. Les sympathisants démocrates de l'état d'Iowa ont été les premiers, ce lundi à voter à l'occasion des primaires de la gauche américaine. Ce premier round de vote a été toutefois été désastreux pour la gauche américaine, qui n'a pas été pour le moment capable de fournir les résultats définitifs du scrutin. La raison invoquée ? Des incohérences dans le "report des résultats" issus d'une application utilisée par les bureaux de vote pour compter leurs voix. Les organisateurs réfutent toutefois tout piratage.

Mais les candidats n'ont pas attendu les résultats définitifs pour crier victoire. Selon les résultats internes de l'équipe de Bernie Sanders, le hérault de l'aile gauche du parti démocrate serait en tête, après le dépouillage de 40% des bureaux de vote, avec près de 30% des suffrages, loin devant le favori, et ex-vice-président de Barack Obama, Joe Biden. Avec 12,4% des suffrages, ce dernier ne figurerait même pas dans le trio de tête.

Victoire ?

C'est probablement fort d'un comptage similaire que Pete Buttigieg, le candidat ouvertement gay à la primaire, donné second avec un peu plus de 24% des voix, a livré un discours qui ressemblait beaucoup à un speech de victoire "recyclé", selon certains médias américains. Avant son entrée en scène, il a publié une vidéo annonçant des "résultats incroyables", alors qu'encore une fois, aucun résultat officiel n'ont été publiés.

A LIRE AUSSI : Est-on devenu fan de Pete Buttigieg trop vite ? 

Même son de cloche du côté d'Elizabeth Warren, créditée selon les chiffres de l'équipe de Sanders à 21,2% des voix. Mais selon les commentateurs, il n'y a eu qu'un seul vainqueur cette nuit en Iowa : Donald Trump, candidat à sa réélection, qui a obtenu 97% des suffrages Républicains. Un résultat attendu, vu le manque de concurrents sérieux face au résident de la Maison Blanche.

Bernie Sanders, le "socialiste"

Le démocrate "vainqueur" auto-proclamé de la soirée, Bernie Sanders, est d'ailleurs celui qui tape le plus sur le chef d'Etat. "Ce jour marque le début de la fin pour Donald Trump" a déclaré le rival d'Hillary Clinton en 2016. Ses propositions très "européennes", comme la sécurité sociale pour tous, impôts sur les grandes fortunes, réduction des émissions de gaz carbonique, le font souvent passer pour un socialiste radical.

Sur les questions LGBT, son programme n'est pas le plus détaillé. Si Elizabeth Warren propose par exemple un plan anti-discriminations ambitieux, et que Pete Buttigieg propose entre autres la création d'un "genre neutre" sur les documents d'identité, Bernie Sanders veut faire voter "l'Equality Act", qui criminalise toute discrimination pour une question d'orientation sexuelle ou d'identité de genre, l'accès à la sécurité sociale pour toutes les personnes LGBT, et le détricotage des réformes anti-trans de Trump.

A LIRE AUSSI : L'administration Trump s'en prend une nouvelle fois aux personnes transgenres

#HotBoysForBernie

Quoi qu'il en soit, les résultats de Bernie Sanders dans l'Iowa, s'ils sont vérifiés, devront beaucoup à son équipe de campagne. Tant sur le terrain que sur les réseaux sociaux, celle-ci fait preuve d'imagination. Et dans la foulée du hashtag #HotGirlsForBernie, un hahstag #HotBoysForBernie a fait son apparition, et des milliers de jeunes et moins jeunes américains ont appelé à voter pour Bernie Sanders, avec des photos d'eux et de leur plastique souvent irréprochables...

https://twitter.com/KBTM30/status/1223300173008384001?s=20

Pas sûr que cela ait eu un impact majeur sur le résultat de l'élection, car plusieurs sondage donnaient déjà Bernie Sanders en tête dans ce petit Etat, qui ne rapporte pas beaucoup de délégués. Toutefois, le résultat qui en découle est souvent un signal envoyé à tout le pays, et peut faire basculer le cours d'une campagne...

 

 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail