extreme droiteHomophobie : l'homme qui a insulté Julien Odoul condamné à un an de prison

Par Timothée de Rauglaudre le 21/02/2020
julien odoul

Début décembre, il avait traité l'élu du RN Julien Odoul de "petit fils de pute" et proféré des insultes homophobes à son encontre. Cet habitant de Sens vient d'être condamné à un an de prison avec sursis.

L'affaire aura été bouclée en deux mois et demi. La décision du tribunal correctionnel est tombée ce jeudi 20 février. Ridowane K., gérant d'une boucherie à Sens (Yonne) et président du Racing Club de la ville, a été condamné à douze mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende. Le 5 décembre 2019, ce Sénonais de 40 ans avait proféré des insultes à caractère homophobe, dans un bar, à l'encontre du conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, élu du Rassemblement national (RN).

"Julien Odoul est un élu de la République, l’outrager est plus grave qu’outrager un simple citoyen car il a été chargé de représenter une partie de la société, écrit le procureur dans sa réquisition, citée par L'Yonne républicaine. L’intention du prévenu, qui était parfaitement conscient de ce qu’il faisait, était d’humilier M. Odoul. Ce soir, dans ce bar, il a estimé que son opinion devait prévaloir sur celle de M. Odoul. Qu’il devait rétablir un équilibre en le punissant par des propos extrêmement violents. La liberté d’expression, la liberté d’opinion ne doivent atteindre en aucun cas d’autres valeurs."

L'agresseur avait reconnu Julien Odoul

Comme l'avait alors relaté TÊTU, le 5 décembre, Julien Odoul est attablé dans un bar à Sens avec une amie. Le reconnaissant, Ridowane K. s'approche de lui et, filmant la scène avec son téléphone, l'invective : "Salut petit fils de pute, salut homosexuel !". Puis, constatant que l'élu d'extrême droite ne réagit pas : "Je te jure, sur la vie de ma mère. Viens à Sens, je te baise ta mère la pute !". Comme il l'a avoué à la barre, l'habitant de Sens avait reconnu Julien Odoul car celui-ci avait, deux mois plus tôt, suscité une polémique nationale en demandant à une femme voilée au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté de se découvrir dans le public. L'homme politique avait lui-même diffusé la vidéo de la séquence sur son compte Twitter.

LIRE AUSSI >> L’élu RN Julien Odoul visé par des insultes homophobes

Ridowane K. a visiblement choisi de l'imiter, puisqu'il a lui aussi posté sur les réseaux sociaux la vidéo dans laquelle il insulte Julien Odoul. La scène a rapidement été relayée sur son compte Instagram par le rappeur Booba, avec un commentaire trahissant son contentement. Marlène Schiappa, alors secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations, avait alors soutenu l'élu RN sur Twitter : "Une fois encore, homophobie et menaces doivent être dénoncées peu importe la personne ciblée. Si l’on excuse aujourd’hui l’homophobie sous prétexte que la victime est RN, demain l’homophobie sera excusée pour tout le monde. Non ! Débattons des idées, pas des personnes."

LIRE AUSSI >> Les dernières News dans l'actualité LGBTQI+

Crédit photo : Facebook Julien Odoul