chansonLe concours de l'Eurovision est officiellement annulé

Par Antoine Patinet le 18/03/2020
Eurovision

Les organisateurs de l'Eurovision ont annoncé ce mercredi avoir annulé l'édition 2020 concours, qui devait se tenir à Rotterdam.

Article mis à jour le 18/03/2020 à 17:05

Pas d'Eurovision cette année. Alors que la pandémie de nouveau coronavirus s'étend en Europe, l'édition 2020 du grand concours européen de la chanson, qui devait se tenir à Rotterdam, aux Pays-Bas, le 12 mai prochain, a été annulée. "C'est avec un profond regret que nous devons annuler le concours de l'Eurovision à Rotterdam", ont annoncé les organisateurs sur leurs réseaux sociaux.

"Ces dernières semaines, nous avons exploré plusieurs options alternatives pour permettre au concours d'avoir lieu. Mais devant l'incertitude provoquée par l'épidémie de Covid-19 en Europe - et les restrictions déployées par les gouvernements des pays participants et des autorités néerlandaises - l'Union européenne de radio-télévision a décidé qu'il était impossible de maintenir l'évènement tel qu'il était prévu." 

Les organisateurs ont ajouté qu'ils étaient en discussion pour que l'édition 2021 du concours se déroule quand même à Rotterdam.

A LIRE AUSSI : Et voici le prochain représentant de la France à l'Eurovision 

Pas de confinement aux Pays-Bas

Les mesures prises par le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte pour lutter contre l'épidémie, ont été accueillies avec surprise en Europe. Contrairement à la France, l'Espagne ou l'Italie, ce dernier a déclaré dans un discours à la nation lundi 16 mars, rapporté par l'AFP, vouloir favoriser le développement d'une "immunité collective" aux Pays-Bas, et a choisi de ne pas opter pour un confinement global. Une approche similaire à celle retenue par les Britanniques.

Les Pays Bas souhaitent ainsi, dans l'attente d'un vaccin, laisser les personnes les moins vulnérables attraper le virus tout en protégeant les personnes âgées et les malades. “La réalité est qu’une grande partie de la population néerlandaise sera infectée par le coronavirus, a expliqué le chef du gouvernement hollandais à ses compatriotes. C’est ce que les experts nous disent." 
"Dans ce scénario (du confinement, ndlr), nous devrions fermer notre pays pendant un an ou même plus" a-t-il estimé, ajoutant que le virus était susceptible de "réapparaître immédiatement si les mesures étaient retirées".

Un discours aux antipodes de celui d'Emmanuel Macron et des leaders des pays européens les plus touchés. Difficile de croire que le concours vienne occuper avec flamboyance une soirée de confinement. Le Coronavirus a déjà fait 24 morts aux Pays-Bas et le pic de l’epidemie est attendu dans "quelques semaines". La décision est donc sage.