AssembléePMA : les rapporteurs du projet de loi rappellent au Premier ministre l'urgence de la situation

Par Antoine Patinet le 27/05/2020
PMA

Dans une lettre, les rapporteurs du projet de loi bioéthique, ouvrant la PMA aux couples de femmes, ont interpellé le Premier ministre sur l'urgence à voter rapidement le texte.

Dans une lettre datée du mardi 26 mai, les rapporteurs à l'Assemblée nationale du projet de loi bioéthique ouvrant notamment la PMA à toutes les femmes (Jean-Louis Touraine, Coralie Dubost, Hervé Saulignac, Philippe Berta, Jean-François Eliaou et Laëtitia Romeiro Dias) et la présidente de la commission spéciale Agnès Firmin Le Bodo interpellent le Premier ministre Édouard Philippe.

À LIRE AUSSI : Dissensions et recadrage dans la majorité LREM sur le calendrier de la PMA pour toutes

"Des priorités sanitaires générées par la crise du Covid-19 ont amené à réviser l'agenda parlementaire, au moment où l'examen en seconde lecture du projet de loi relatif à la bioéthique devait débuter à l'Assemblée nationale, écrivent les parlementaires. Nous approuvons naturellement le traitement, en urgence, de textes et mesures indispensables à une bonne gestion de cette crise et de ses impacts. Il nous semble cependant important que cette loi ne fasse pas l'objet d'un report supplémentaire au-delà de l'automne."

"Cette loi bioéthique est devenue une urgence"

Jeudi 21 mai, comme le racontait TÊTU, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale Gilles Le Gendre avait déclaré sur LCI au micro d’Élizabeth Martichoux : « J’espère que nous pourrons adopter la PMA d’ici la fin du quinquennat. Avant l’été c’est impossible. » Ce nouveau report avait suscité de vives réactions. Le ministre de la Santé avait alors recadré ses groupes sur Twitter : "La loi bioéthique porte de nombreuses, belles et réelles avancées sociétales. Le débat parlementaire n'est pas achevé, et si la priorité donnée à la crise sanitaire rend difficile son adoption avant l'été hélas, elle le sera dans les tout prochains mois !"

À LIRE AUSSI : Loi bioéthique : les pires arguments des opposants à la PMA face aux Sénateurs

Pour les parlementaires signataires de la lettre au Premier ministre, un report en fin de quinquennat pourrait avoir des conséquences importantes : "À bien des égards, cette loi bioéthique est devenue une urgence. (...) Certaines femmes attendent depuis plusieurs années la réalisation de leur projet procréatif et, approchant de l'âge limite, elles savent que leur fécondité a déjà beaucoup diminué." Et de demander un retour du texte à l'Assemblée nationale dès la rentrée de septembre.

 

Crédit photo :