Abo

interviewMarlène Schiappa : "Nous allons lancer un grand plan contre les LGBTphobies"

Par Antoine Patinet le 03/07/2020
Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations

Dans une interview donnée à têtu·, la secrétaire d’État Marlène Schiappa défend son bilan en matière de lutte contre les discriminations et annonce de nouvelles mesures du gouvernement contre la haine anti-LGBT+.

La PMA pour toutes qui se fait désirer, un silence pesant sur la montée de l’homophobie en Europe de l’Est, un retard coupable sur l’aide d’urgence en faveur des jeunes LGBT+ confinés avec des parents homophobes… Ces derniers mois ont vu s’émousser la confiance déjà fragile entre la communauté LGBT+ et le gouvernement. À mi-mandat, le bilan de ce dernier sur ces questions n’est pas satisfaisant. Pour preuve la récente dégringolade de la France dans le classement Rainbow Index de l’association ILGA Europe, qui classe les pays européens en fonction des droits accordés aux personnes LGBT+. Moins six places. Mais Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, défend bec et ongles son bilan auprès de têtu·. Elle en profite pour annoncer un “grand plan contre les LGBTphobies, dont elle nous dévoile les grandes lignes en exclusivité. Certaines mesures sont déjà dans les tuyaux : un projet de loi déposé en juin par la députée LREM Laurence Vanceunebrock propose ainsi l’interdiction des “thérapies de conversion” contre lesquelles le plan veut lutter ; la PMA pour toutes arrive en deuxième lecture à l’Assemblée… Et les autres propositions sont encore un peu floues pour un plan qui devait être annoncé en mars. Mais le secrétariat d’État a-t-il seulement les moyens de ses ambitions ?

À lire aussi : Olivier Dussopt : "Nous aurons peut-être à réutiliser le 49.3"

Trois ans après votre entrée au gouvernement, que pensez-vous avoir accompli ?

Je ne suis pas la mieux placée pour porter un avis sur ce que j’ai fait. Mais ce que j’observe c’est que c’est la première fois qu’il y a un intitulé et un périmètre ministériel relatifs aux questions de lutte contre la haine anti-LGBT+. La chose emblématique, celle dont on est le plus fiers, c’est l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Je sais que vous allez me dire que ça ne va pas aussi loin que ce que souhaiteraient certaines associations, je sais que beaucoup de gens trouvent ça long – et je trouve cette impatience parfaitement légitime – mais il est acté que la PMA sera bien ouverte aux femmes lesbiennes, à toutes les femmes, et qu’elle sera remboursée !...