facebook

La vidéo de cette infirmière italienne victime d’homophobie a bouleversé la toile

Une infirmière de 23 ans raconte son quotidien rendu impossible à cause de ses voisins lesbophobes. Selon son témoignage, ils lui auraient crevé les pneus, la menaceraient de mort et voudraient même voir son chien piqué.

C'est un cri du cœur. L'influenceuse ouvertement lesbienne Camilla Cannoni témoigne dans une vidéo bouleversante de la lesbophobie qu'elle subit au quotidien en Italie. Par exemple, ce mercredi, l'infirmière de 23 ans a retrouvé ses pneus de voiture crevés et ses rétroviseurs arrachés alors qu'elle se rendait à son travail.

"Quand tu es lesbienne, en Italie, tes voisins homophobes se comportent comme ça...", dit-elle, les larmes aux yeux. Selon elle, ses voisins la menacent depuis longtemps en raison de son homosexualité. "Cela fait des mois qu'ils me traitent de 'lesbienne de merde', de 'perverse', j'ai même été menacée de mort plusieurs fois", lâche-t-elle dans une vidéo postée sur TikTok.

@camillacannoniADESSO BASTA! ##LGBT ##LGBTQ♬ suono originale - Camilla Cannoni

"J'aimerais vivre en paix"

L'un de ses voisins aurait carrément coupé la laisse de son chien pendant une agression, avant de le signaler à la SPA italienne comme un animal dangereux. "Ces personnes veulent faire tuer mon chien et celui de ma petite amie", poursuit-elle dans une story Instagram citée par Genova Today.

À LIRE AUSSI - Gianmarco Negri devient le premier maire transgenre d’Italie

"J'aimerais vivre en paix, sereinement. Que tout le monde puisse se tenir la main, qu'il s'agisse de deux hommes, deux femmes, deux enfants...", insiste-t-elle. L'influenceuse a reçu le soutien de nombreux internautes et de l'association Arcigay de Gênes. "Nous sommes avec vous", écrit son président, Claudio Tosi, qui lui propose un soutien juridique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

• E vado fuori di testa se non ti ho🖤 •

Une publication partagée par Camilla Cannoni🌈 (@camillacannoni) le

Une proposition de loi pour encadrer les discriminations

Le parlement italien débat en ce moment même d'une proposition de loi pour condamner les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Contrairement à la plupart des pays européens, l'Italie ne dispose pas de loi qui punit expressément les discriminations et les discours de haine contre les personnes LGBT+, remarque Courrier International.

À LIRE AUSSI - L’Italie empêche la distribution d’un sondage accusé de « promouvoir la fluidité sexuelle »

Si le gouvernement (Cinq étoiles et parti démocrate) dispose d'une majorité pour faire voter le texte, l'opposition est rude. Matteo Salvini (Ligue du nord, extrême droite) a qualifié le texte de "loi orwellienne qui fait un procès aux idées, aux intentions". La Conférence épiscopale italienne a également critiqué ce texte. "Introduire de nouvelles normes risque ainsi d’ouvrir la voie à des dérives liberticides qui finiraient par punir l’expression d’une opinion légitime", juge l'épiscopat. Le vote devrait avoir lieu le 3 novembre. 

 

Crédit photo : Capture d'écran TikTok @camillacannoni


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail