clipVIDÉO. Nicolas Ly explore une relation gay toxique dans le clip de "Troisième sous-sol"

Par Florian Ques le 04/11/2020
Nicolas Ly

Le musicien bordelais délaisse ses racines rock pour un univers plus pop avec le single "Troisième sous-sol". Un virage en Français qui lui réussit.

"Je ne veux plus jamais retomber", énonce Nicolas Ly dans le refrain de son single fraîchement paru. Avec "Troisième sous-sol", le chanteur natif de Bordeaux placarde l'idée d'une relation toxique, exprimant dans ses paroles le tiraillement que ce genre d'histoire peut provoquer chez une personne. Côté clip, l'artiste mise sur un visuel métaphorique : on l'aperçoit comme pris en otage par son amant présumé dans une carrière rocailleuse. Ligoté, il essaie de se défaire de son joug et de s'enfuir par tous les moyens possibles.

Du rock à la pop

Passé par les Beaux-Arts et avec une jolie carrière dans le mannequinat à son actif, Nicolas Ly a fait ses débuts sur la scène musicale grâce au groupe Applause. Mais l'envie de développer un projet en solo l'a toujours titillé. C'est désormais chose faite. L'artiste laisse temporairement de côté son appétence pour le rock et s'essaie à un genre plus pop, troquant d'ailleurs l'anglais pour des paroles en français.

Avec "Troisième sous-sol", le chanteur ouvertement gay est à l'aube d'un nouveau pan de sa carrière artistique. Un premier EP est actuellement dans les tuyaux et est jusqu'ici planifié pour le début d'année 2021. Sans grand étonnement, un album devrait suivre.

Crédit photo : Nicolas Ly via capture d'écran YouTube