facebook

Dans les Landes, une enquête pour témoigner des LGBTphobies

Une enquête de la nouvelle antenne landaise Nos Couleurs a été lancée. L'objectif est de recenser les LGBTphobies du département pour coller au mieux aux spécificités du territoire.

Une nouvelle antenne de l'association LGBT Les Bascos s'est installée dans les Landes. Depuis le 21 décembre, Nos couleurs a lancé une grande enquête auprès des landais pour recueillir les témoignages de discriminations.

"C'est une enquête au long cours, jusqu'au 24 avril 2021, qui va nous permettre de cibler les besoins", explique auprès de TÊTU Bernard Gachen, bénévole de l'antenne. En partenariat avec AIDES, cette enquête permet de comprendre les spécificités territoriales des discriminations de tous les jours.

Seuls 13% des personnes discriminées accompagnées

Une précédente enquête a été conduite sur le Béarn et le Pays basque. "Nous avons appris que seuls 13% des personnes discriminées se rapprochent d'une association, alors qu'un tiers des répondants disaient avoir été victime de discrimination. Nous cherchons à savoir comment on peut adapter notre accompagnement pour toucher les personnes qui ne viennent pas spontanément nous voir", poursuit le militant. Un diagnostic local qui permettra de mieux cibler les messages.

À LIRE AUSSI - À Biarritz, les propos homophobes du président du club de rugby ne passent pas

"Nous avons un agrément de l'éducation nationale. On peut se déplacer dans une école s'il y a des soucis particuliers", développe Bernard Gachen. Cet état des lieux permettra d'être efficace à échelle locale. "Tous les ans, le rapport SOS homophobie alerte les pouvoirs publics et permet de savoir où on en est. Notre objectif, plus modeste, est de voir comment on peut travailler dans notre territoire qui a ses spécificités : il n'y a pas de grandes villes, mais une myriades de petits pôles. Le département est aussi plutôt rural, il y a une culture du sport très présente qui peut potentiellement être difficile à vivre pour de jeunes LGBT+", explique le professeur d'histoire.

Une première dans les Landes

"C'est la première fois qu'une telle enquête est effectuée dans les Landes. On a des moyens limités, alors, on doit être efficace", poursuit-il. C'est également un moyen pour les victimes d'objectifier les discriminations qu'elles subissent et de se rapprocher des militants pour savoir comment les dépasser, voire engager des démarches.

Côtés élus, l'enquête permettra de montrer des situations de tensions et comment améliorer le maillage local. "Mais le but n'est pas de faire joli pour les élus. Nous voulons nous occuper du terrain et pas de faire du lobbying", conclut le bénévole.

Pour participer à l'enquête, vous pouvez suivre ce lien. Un autre sondage est complète ces données pour le Pays Basque, ou pour le Béarn.

 

Crédit photo : Les Bascos


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail