facebook

Un vol dérouté pour débarquer une passagère homophobe qui insultait le personnel

Un avion a dû être dérouté alors qu'une passagère alcoolisée a insulté le personnel de "pédé". Pour garantir la sécurité des passagers, le pilote a dû s'arrêter en Irlande pour la débarquer.

L'avion revenait des Canaries. Mais il a dû faire un atterrissage prématuré à cause d'une passagère homophobe. Cette touriste était ivre et lançait des insultes au personnel de bord. À tel point que le pilote a eu peur pour la sécurité et a préféré atterrir plus tôt.

Gemma Campbell a embarqué dans l'avion pour rentrer chez elle à Manchester ce 27 décembre. Dans la cabine, elle se dispute avec son compagnon et commence à s'en prendre au personnel naviguant. Elle en veut notamment à un steward qu'elle insulte de "pédé" à de nombreuses reprises, selon l'Irish Times.

L'équipage la déplace à un autre siège, sans succès. Les insultes continuent de fuser. À tel point que le pilote a considéré qu'il devait arrêter son vol. Son trajet a donc été détourné pour des raisons de sécurité et la passagère a été arrêtée à l'aéroport de Cork en Irlande.

Des propos dus à l'alcool, selon son avocate

La police lui a reproché d'avoir bu au point d'être devenue une menace pour elle-même et pour les autres passagers. Elle est également accusée d'avoir eu un comportement menaçant, abusif et insultant, contraire au Code de la navigation.

Son avocat a indiqué que Gemma Campbell a plaidé coupable, a éprouvé des remords et dit s'être sentie honteuse. Selon la défense, les propos homophobes étaient incontrôlés et étaient dus à l'alcool. Il a rappelé que sa cliente n'avait jamais eu de problème avec la justice, au Royaume-Uni ou ailleurs, pointe Pink News.

Sa cliente aurait commencé à boire à son hôtel de Fuertaventura, avant de continuer à boire à l'aéroport. Le personnel de cabine a également retrouvé une bouteille de vodka vide à côté de son siège dans l'avion. Elle a finalement été condamnée à payer une amende de 500 euros pour "insultes homophobes" et 1.000 euros pour avoir perturbé plus de 100 passagers.

 

Crédit photo : BriYYZ


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail