facebook

Contre l’homophobie, des professeurs espagnols font cours en jupe

homophobie espagne

Deux professeurs de Valladolid, en Espagne, sont venus à l'école en jupe à la suite de propos homophobes tenus par un élève de primaire.

Les élèves et professeurs d'une école primaire de Valladolid, dans le nord de l'Espagne, ont accueilli avec étonnement Borja Velázquez et Manuel Ortega le 2 mai dernier. Les deux enseignants ont pris ce jour-là la décision de donner leurs cours en jupe, afin de dénoncer une insulte homophobe entendue la veille.

Comme le rapporte El País, Manuel Ortega a entendu un élève insulter son camarade, se moquant de son t-shirt sur lequel figurait un dessin tiré d'un manga. Honteux, l'élève en question a retiré son t-shirt.

"Les vêtements n'ont pas de genre"

Le professeur avait immédiatement réagi mais l'auteur des propos ne mesurait toujours pas l'impact de ses mots. Scandalisés mais surtout inquiets, les professeurs ont voulu apprendre à leur élèves une leçon importante : les vêtements n'ont pas de genre et chacun est libre de porter ce qu'il veut. Ils ont ensuite ouvert le débat au-delà de la question des vêtements, les encourageant à la tolérance afin qu'ils grandissent sans préjugés. Même si pour eux, il ne s'agit que de "la pointe de l'iceberg", l'école fait déjà preuve d'initiatives et dispose notamment d'un "coin violet" pour illustrer les comportements toxiques et d'un kit de non-violence avec par exemple des "pansements pour le respect".

LIRE AUSSI >> « Prof et gay, pourquoi je tiens à pouvoir en parler avec les élèves »

Sur Twitter, Borja Valázquez s'est exprimé : "Une école qui éduque dans le respect, la diversité, la mixité et la tolérance. Habillez-vous comme vous le souhaitez !", avant d'annoncer que son collègue et lui rejoignaient le mouvement #LaRopaNoTieneGenero ("les vêtements n'ont pas de genre").

Car l'initiative ne sort pas de nul part. Le 27 octobre 2020, Mikel Gomez, lycéen du Pays-Basque, s'était fait expulser pour avoir porté une jupe dans le but de promouvoir la diversité et envoyer un message féministe. En réaction, un important mouvement de soutien avait conduit élèves et professeurs à se montrer en jupe dans leurs établissements scolaires.

LIRE AUSSI >> Au Québec, 100 lycéens portent une jupe pour dénoncer l'homophobie, le sexisme et la masculinité toxique

Crédit photo : @borjamusico/Twitter


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail