facebook

Des agressions homophobes ont eu lieu à l’énorme Pride de Berlin

Ce samedi 24 juillet, la parade du Christopher Street Day s'est imposée comme le plus gros rassemblement à Berlin depuis le début de la crise sanitaire. Mais ce succès est terni par le recensement de plusieurs agressions homophobes.

À Berlin, la toute récente Pride a fait des heureux – et des blessés. Comme le rapporte le média allemand Der Tagesspiegel, un jeune de 21 ans a été violemment agressé par "quatre ou cinq personnes". Alors qu'elle prévoyait d'aller boire un verre vers minuit après la Marche, la victime est passée par un petit passage souterrain avec des amis, marchant un peu en retrait derrière eux. Un premier assaillant a alors surgi, lui assénant un coup à la hanche avant d'enchaîner avec un poing au visage. D'autres agresseurs l'ont rejoint, agrippant le drapeau arc-en-ciel qui dépassait de son sac avant de l'écraser et de déguerpir.

Double fracture

Les secours n'ont pas tardé à intervenir pour conduire le jeune blessé jusqu'à l'hôpital le plus proche. Verdict ? Mâchoire doublement fracturée. Il a été opéré le lendemain matin, avec 18 vis et 2 plaques en titane insérées pour corriger les dommages qui lui ont été infligés. Le lieu de l'agression étant en partie caché et n'étant pas couvert par des caméras de surveillance, les autorités locales risquent d'avoir du mal à retrouver ses assaillants, d'autant plus que la victime n'a pas été en mesure de les identifier au vu de la rapidité de l'attaque. Une plainte a néanmoins été déposée et une enquête a été ouverte par la police.

En parallèle, trois autres personnes – deux hommes de 51 ans et 39 ans ainsi qu'une femme de 48 ans – ont été agressées après avoir participé à la parade berlinoise. Des insultes homophobes ont également été proférées à leur encontre. Elles n'ont été que légèrement blessées et deux suspects ont été interpelés.

Une réussite en demi-teinte

Malgré ces agressions évidemment déplorables, la Pride de Berlin – mieux connue sous le nom de Christopher Street Day chez nos voisins germaniques – est perçue par beaucoup comme un succès. En effet, la manifestation aura fédéré près de 65.000 personnes selon les autorités, 80.000 selon ses organisateurs. Comme le note Der Tagesspiegel, on tient alors ici le plus gros rassemblement au sein de la capitale allemande depuis le début de la crise liée au Covid-19. Certains regrettent cependant que trop de participant·e·s aient fait fi du masque pour éviter la propagation du coronavirus, bien que des haut-parleurs disséminés au sein du cortège rappelaient fréquemment l'importance de son port.

LIRE AUSSI >> Ce week-end, la ville de Dieppe a fêté sa première Pride

LIRE AUSSI >> Agression homophobe en Corse : ce que l'on sait

Crédit photo : CSD Berlin Pride via Instagram


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail