Drag"RuPaul Drag's Race" : Gigi Goode fait son coming out transgenre et non-binaire

Par Nicolas Scheffer le 30/08/2021
La finaliste de RuPaul Drag's Race, Gigi Goode, fait son coming out transgenre et non-binaire

Se remettant d'une opération chirurgicale du visage, Gigi Goode profite  d'un peu de répit pour faire son coming out trans et non-binaire dans une vidéo sur Instagram. La finaliste de la saison 12 de RuPaul souhaite être genrée au féminin.

"Laissez-moi vous expliquer..." Dans un post Instagram, Gigi Goode a annoncé, ce dimanche 29 août, son identité transgenre et non-binaire. La finaliste de la douzième saison de RuPaul Drag's race a posté une vidéo quatre jours après une opération au visage pour s'exprimer auprès de ses fans. Elle confie avoir entamer une transition et souhaite être genrée au féminin.

"Certains d'entre vous ont déchiffré des signes et m'ont envoyé des messages à ce propos... Je ne suis pas sûre de savoir comment en parler", dit-elle avant de siroter une grande gorgée de jus d'ananas pour se donner du courage. "Allez, allons-y clairement sans tourner autour du pot : il y a huit mois, en janvier, au tout début de l'année, j'ai décidé de commencer un traitement hormonal", indique-t-elle depuis sa chambre. Et d'expliquer qu'il s'agit de bloqueurs de testostérone et d'oestrogènes, pour "avoir plus de féminin en moi et de repousser le côté masculin. C'est en tout cas comme cela que je l'ai vécu".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gigi Goode (@thegigigoode)

La drag queen de 23 ans confie que le confinement causé par la pandémie lui a permis d'avancer sur sa perception de son identité de genre. "Ça été tellement important pour moi. Cela m'a donné du temps pour penser". Cette réflexion a conduit Gigi Goode, qui s'identifiait jusqu'alors comme genderfluid, "de davantage pencher vers la partie non-binaire". La série Veneno a notamment été un point de bascule : "Les personnages m'ont totalement ouvert l'esprit sur ce que je suis, ce que je pense être, je suis une personne trans non-binaire".

"Je connais l'influence des inconnus"

Gigi Goode a donc attendu huit mois pour parler publiquement de son identité. Elle voulait se protéger d'une avalanche de commentaires négatifs. "Je connais l'influence que peuvent avoir des inconnus sur les réseaux sociaux sur ce type de parcours et je voulais commencer ce voyage toute seule, coupée du monde extérieur". Elle s'en est simplement ouverte à sa mère et à un groupe d'ami·e·s de Los Angeles, où vit Gigi Goode. "Maintenant que j'ai atteint ce point dans ma transition, je suis contente de vous embarquer avec moi. J'espère que tout le monde comprendra que je n'essayais pas de vous tenir éloignés, mais que j'avais besoin de ce moment pour moi et d'être sûre de moi pour me révéler auprès de vous", poursuit-elle.

LIRE AUSSI >> Gigi Goode (RuPaul’s Drag Race) fait son coming out gender fluid

"Je m'identifie comme une personne trans et non binaire mais je préfère le pronom 'elle', avec lequel je me sens plus à l'aise et que j'utilise avec mes ami·e·s", détaille-t-elle. La drag queen veut désormais changer son état civil pour faire reconnaître son prénom Gigi.

En avril dernier, son coming out genderfluid avait été particulièrement remarqué alors que l'absence de drag transgenre se faisait sentir dans la saison 12 de RuPaul. Plusieurs anciennes candidates avaient accusé la queen Ru de transphobie. "La plupart des queens de RuPaul Drag's Race s'inspirent de l'héritage des performers trans. Cela ne devrait pas être effacé. Cela devrait être célébré", disait alors Aja, candidate emblématique de la saison 9.

 

Crédit photo : Capture d'écran Instagram / @thegigigoode