Gigi Goode (RuPaul’s Drag Race) fait son coming out gender fluid

Gigi Goode, candidate de la saison 12 de RuPaul’s Drag Race, actuellement en cours de diffusion, a fait son coming out gender fluid dans l’émission. Attention spoilers.

La saison 12 de RuPaul’s Drag Race bat son plein aux Etats-Unis. Les plus geeks d’entre vous la regardent, confinés, en téléchargement illégal (c’est pas bien), et les autres attendent une diffusion prochaine sur Netflix. Ceux là, passez votre chemin, car cet article contient des spoilers.

Car l’une des favorites de cette saison, Gigi Goode, a profité du célèbre épisode du « Snatch Game » pour faire son coming out gender fluid. La drag-queen, qui tire son nom de Fiona Goode, l’un des personnages de Jessica Lange dans la série American Horror Story, devait en effet incarner Maria the Robot, le robot humanoïde de Métropolis, le film culte de Fritz Lang. Et elle était assez nerveuse à l’idée de se mettre dans la peau de ce personnage. Elle s’en est donc ouverte dans le confessionnal.

Coming out

« Toute ma vie, je me suis sentie tiraillée entre le féminin et le masculin. Et je crois que j’ai toujours ce sentiment, même quand je ne suis pas en drag » a confié la candidate de 21 ans. « En grandissant, je me suis toujours sentie attirée par les choses féminines. Je voulais porter des robes à l’école. J’ai toujours pensé qu’il n’y avait aucun intérêt à mettre des étiquettes sur ce qui doit être fait ou non, en fonction de son genre. »  

C’est à ce moment là que Gigi Goode a fait, face caméra, son coming out genderfluid : « Je ne crois pas l’avoir déjà dit, mais je pense que je suis fluide. Parfois je m’identifie davantage comme un homme, parfois plutôt comme une femme. Je suis les deux à la fois, et rien en même temps. » 

Transphobie

Son coming out a été particulièrement remarqué, alors que l’absence de queen transgenre dans cette douzième saison de l’émission de RuPaul avait été largement critiqué. Plusieurs anciennes candidates transgenres de l’émission avaient pris la parole, accusant Mama Ru de transphobie.

A LIRE AUSSI : RuPaul sous le feu des critiques après l’annonce de la saison 12 de RuPaul’s Drag Race 

Aja, candidate mémorable de la saison 9, avait notamment tenu à rappeler que « la plupart des queens de RuPaul Drag’s Race s’inspirent de l’héritage des performers trans. Cela ne devrait pas être effacé. Cela devrait être célébré. Le drag n’a jamais été juste ‘un mec déguisé en fille’. Ca a toujours été beaucoup plus. »  Pas sûr que ce coming out non binaire fasse taire les critiques, mais il a au moins le mérite de donner davantage de représentation dans le show.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail