agressionVidéo de lynchage à Montgeron : le caractère homophobe de l'agression confirmé par le parquet

Par Nicolas Scheffer le 11/10/2021
agression montgeron,agression,agression a montgeron,homophobe,lynchage,maire de montgeron,sylvie carillon

Une vidéo choquante montrant la violente agression collective d'un jeune homme a occasionné l'ouverture d'une enquête à Montgeron (Essonne, 91). Le parquet a confirmé que la victime rapporte avoir été frappée pour "son apparence" et insultée de "PD"

La vidéo est terrible. Postée ce dimanche 10 octobre sur les réseaux sociaux, on y voit durant 43 longues seconde un jeune homme subir dans la rue un lynchage collectif de la part d'une dizaine d'autres jeunes hommes.

Les agresseurs assènent à la victime des coups de poing et de pied sous les rires de la personne qui filme. Un homme et une femme interviennent, parvenant difficilement à éloigner les agresseurs. À la moitié de la vidéo, le montage enchaîne sur une deuxième séquence où l'on voit que l'agression a repris. La victime, à nouveau à terre, ne doit alors son salut qu'à deux femmes qui s'interposent courageusement. "Essonne : selon une information, un jeune homosexuel se fait tabasser par une bande de racaille dans un quartier de Montgeron", situe le message accompagnant la vidéo.

Le caractère homophobe "confirmé"

Le commissariat de Montgeron a ouvert une enquête après avoir reçu le signalement de cette vidéo via la plateforme policière en ligne Pharos. Rapidement, le lien est fait avec un autre signalement reçu le 30 septembre pour une violente bagarre, explique Le Parisien qui rapporte que ce jour-là, vers 18h30, une personne anonyme a appelé les forces de l'ordre pour une violente bagarre dans le quartier de La Forêt. Mais à leur arrivée, "ni la victime, ni les agresseurs ni les témoins n’ont pu être retrouvés par les équipages de police. Aucune plainte n’avait été déposée", indique le quotidien local.

La victime a été identifiée et a pu être auditionnée ce lundi, toujours selon Le Parisien. Il s'agit d'un mineur, "un jeune homme âgé de 17 ans et d'origine marocaine, inconnu des services de police", précise BFMTV, qui ajoute que son audition a "confirmé" le caractère homophobe de l'agression "car des insultes homophobes ont été entendues". En effet lors de son audition, a confirmé ensuite le parquet d'Evry à l'AFP citée par nos confrères, le jeune homme a témoigné avoir été, "à raison de son apparence", "gratuitement frappé par une meute d'individus lui criant 'PD'". Le parquet a ouvert une enquête, confiée au commissariat de Montgeron, pour "violences aggravées par trois circonstances" : "en réunion, à raison de l'orientation sexuelle supposée et par personne dissimulant son visage".

"Il va bien", selon la maire de Montgeron

La maire (LR) de Montgeron, Sylvie Carillon, a réagi sur Twitter, se disant "profondément choquée" par cette agression "d’une violence inhumaine". Citée par BFMTV, la maire indique par ailleurs que la victime, heureusement, "va bien".

Outre les agresseurs, les enquêteurs sont aussi à la recherche des personnes qui ont enregistré puis diffusé cette vidéo. Le fait d'enregistrer ou de diffuser des images de violence, phénomène qu'on appelle "happy slapping", est en effet passible de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Crédit photo : illustration/Shutterstock