sport"J’ai joué avec des joueurs homos" : Patrice Evra évoque l'homophobie dans le football

Par Florian Ques le 12/01/2022
"Si tu le dis, c'est fini" : Patrice Evra prend la parole sur l'homophobie dans le milieu du football

Dans une interview à l'occasion de la sortie de son livre I love this game, l'ancien footballeur de l'équipe de France Patrice Evra prend la parole sur l'homophobie dans les vestiaires. Assurant avoir reçu les confidences de coéquipiers sur leur homosexualité, il confirme néanmoins qu'en l'état des choses, "dans le foot, si tu dis être homo, c’est fini".

Sport roi, le football est aussi celui dans lequel l'homophobie paraît la plus difficile à extirper. Patrice Evra, l'ex-capitaine de l'équipe de France, le confirme s'il en était besoin à l'occasion d'une interview publiée ce mercredi 12 janvier dans Le Parisien pour la sortie de son livre I love this game (éditions Hugo Sport), dans lequel il révèle notamment avoir été victime de viol durant son adolescence. L'ancien footballeur y revient aussi sur le racisme et l'homophobie qui gangrènent son sport.

À lire aussi : Interview avec Josh Cavallo : "Je pense que le milieu du foot est déjà en train de changer"

Patrice Evra témoin de l'homophobie dans le foot

"Dans le monde du foot, c'est simple, tout est fermé", reconnaît de but en blanc celui qui, en 2019, avait proféré dans une vidéo publiée sur Snapchat des propos homophobes "Paris, vous êtes des pédés" etc – qui lui ont valu l'ouverture d'une enquête pour "injures à caractère homophobe".

Patrice Evra semble avoir fait du chemin depuis cette séquence déplorable, poursuivant dans Le Parisien : "Quand j'étais en Angleterre, ils ont fait venir une personne pour parler de l'homosexualité à l'équipe. Certains de mes coéquipiers ont dit lors de cet échange : 'C'est contre ma religion, s'il y a un homosexuel dans ce vestiaire, il doit dégager du club', etc. À ce moment-là, j'ai dit : 'Tout le monde la ferme. Vous vous rendez compte ?'" Un témoignage des plus alarmants mais qui corrobore un constat largement partagé sur le milieu du football, en particulier au très haut niveau.

"Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels. Mais dans le monde du foot, si tu le dis, c'est fini."

Et pourtant, confirme là encore Patrice Evra, les joueurs homos existent bel et bien jusqu'au plus haut niveau. "Moi, j'ai joué avec des joueurs qui étaient homosexuels. En tête à tête, ils se sont ouverts à moi parce qu'ils ont peur d'en parler sinon", affirme-t-il avant de marteler : "Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels. Mais dans le monde du foot, si tu le dis, c'est fini". Un silence forcé qui n'est pas sans rappeler l'ancien mot d'ordre des forces armées américaines, le fameux "don't ask, don't tell" qui enjoignaient aux militaires LGBTQI+ de rester dans le placard…

Patrice Evra, Antoine Griezmann, Josh Cavallo

Au-delà de campagnes de sensibilisation et d'interventions en club, une des pistes pour œuvrer vers une libération des joueurs LGBTQI+ pourrait être un meilleur accompagnement psychologique des équipes. Or, selon Patrice Evra dans une réponse sur le suivi des jeunes joueurs starifiés au point d'en perdre les pédales, "si tu dis aux clubs de ramener un psy, ils vont te fermer la porte". Et de conclure : "Les joueurs n'ont pas d'aide et c'est ça le problème."

Une prise de parole importante, comme celles de tout joueur de premier plan – fût-il repenti –, au premier rang desquels Antoine Griezmann, devenu un allié fidèle depuis son interview en 2019 à TÊTU. Le footballeur français qui évolue actuellement dans le championnat espagnol a ainsi publiquement soutenu, en octobre dernier, le dernier coming out en date d'un joueur professionnel en activité, celui de l'Australien Josh Cavallo. Un événement encore bien trop rare, mais une lueur d'espoir pour le football.

"Ces déclarations bienvenues brisent le silence sur la gravité des discriminations et des violences homophobes dans le milieu du football", a salué, après la prise de parole de Patrice Evra, le Collectif Rouge Direct qui lutte contre l'homophobie dans le foot, regrettant que "cette situation inacceptable [n'ait] jamais fait l’objet d’un plan de lutte à la hauteur du  problème, ni de la part de la Fédération Française de Football (FFF), ni de la part de la Ligue de Football Professionnel (LFP)".

À lire aussi : Proposition de loi sport : un texte contre l'homophobie dans les stades, vraiment ?

Crédit photo : Patrice Evra dans C à vous sur France 5, capture d'écran YouTube