Anne HidalgoJustin Trudeau défile à la Marche des fiertés LGBT de Toronto

Par Jérémie Lacroix le 04/07/2016
Justin Trudeau Marche des fiertés LGBT de Toronto

Justine Trudeau a défilé à la Marche des fiertés LGBT de Toronto. Une première historique pour un Premier ministre canadien, qui a été applaudi par la foule sur son passage.

Chose promise, chose due ! Justin Trudeau a assisté à la Marche des fiertés Lesbiennes, Gay, Bi, et Trans de Toronto, comme il l'avait annoncé en février dernier lors de sa rencontre avec Mathieu Chantelois, l'un des organisateurs de la Pride. Un moment historique puisque c'est la première fois qu'un Premier ministre canadien en fonction y assiste. Cependant, la présence de Justin Trudeau ne fait que s'inscrire dans la continuité de son engagement pour la défense des droits LGBT. En effet, le Premier ministre assiste à la Toronto Pride depuis des années, notamment lorsqu'il était chef du Parti libéral.
De plus, depuis son accession au pouvoir en novembre dernier, Justin Trudeau s'attelle à travers de nombreuses mesure à faire du Canada un modèle en matière d'égalité et de lutte contre les discriminations. Ainsi, le pays s'apprête à modifier son hymne national pour le rendre moins discriminatoire et réfléchit à la mise en place de cartes d'identité au genre neutre pour "celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans la norme binaire". Un activisme que lui reproche d'ailleurs une partie des ultraconservateurs qui ne semblent pas défendre les valeurs égalitaristes du nouveau gouvernement.

Justin Trudeau Marche des fiertés LGBT de Toronto
Le Premier ministre, Justin Trudeau, et le ministre des Finances, Bill Morneau

Hommage aux victimes d'Orlando

Cependant, cela n'a pas empêché Justin Trudeau de remplir l'engagement qu'il avait pris de défiler à la Marche des fiertés de Toronto, la plus importante du Canada. Cette dernière avait, comme de nombreuses Prides à travers le monde cette année, une résonance toute particulière suite à l'attentat homophobe d'Orlando. Tout comme à Paris ce samedi, la Toronto Pride n'a pas manqué de rendre un vibrant hommage aux 49 victimes du Pulse. Ainsi, vers 15h heure locale, le cortège s'est arrêté sur Yonge Street pour observer une minute de silence. Le Premier ministre a déclaré à propos de la tragédie d'Orlando :

On ne peut pas laisser passer la haine. Dès qu'il y a de la discrimination et de l'intolérance, il faut le dénoncer.

D'autres personnalités politiques assistaient également à la Marche des fiertés torontoise tels que le Premier ministre de l'Ontario Kathleen Wynne, ouvertement homosexuelle, le maire de Toronto, John Tory, la chef des Verts, Elizabeth May ou encore des membres du gouvernement fédéral à l'image du ministre des Finances du Canada, Bill Morneau.

Justin Trudeau Marche des fiertés LGBT de Toronto
Justin Trudeau ovationné par les participants et les spectateurs de la Marche des fiertés LGBT

En France, ni Premier ministre, ni président de la République

Justin Trudeau, en tête de cortège, arborait un drapeau arc-en-ciel estampillé de la feuille d'érable rouge, symbole du Canada. Il n'a pas hésité à prendre des photos avec les participants et à serrer les nombreuses mains qui venaient à sa rencontre : un véritable plébiscite pour le Premier ministre. Ce dernier avait assisté juste avant le début de la Marche à un office religieux dans le quartier gay de Toronto pendant lequel il a entonné la chanson "Born This Way" (Né ainsi) de Lady Gaga.
Bien que la présence d'un Premier ministre canadien à la Pride de Toronto soit un événement historique, Justin Trudeau a souhaité minimiser son importance en rappelant qu'il y assistait depuis des années et qu'une telle participation devait devenir quelque chose de tout à fait normal et évident :

Le fait qu'un Premier ministre défile dans le cortège de la Pride ne devrait pas être quelque chose d'extraordinaire, et à partir d'aujourd'hui ça ne le sera plus.

La Marche des fiertés parisienne qui s'est également déroulée samedi a vu défiler de nombreuses personnalités politique telles la maire de Paris, Anne Hidalgo, la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, le président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon ou encore la député EELV, Cécile Duflot. Cependant, ni le Premier ministre, ni le président de la République n'ont assisté à la Pride de Paris. Pourtant, il s'agirait d'un symbole extrêmement fort de la part des plus hautes instances politiques de la République mais on n'est pas au Canada, tabernacle !