Un an de Trump à la Maison Blanche : qu'est-ce qui a changé pour les LGBT ?

un an de Trump

Dans la nuit du 8 au 9 novembre 2016, les journaux d’outre-Atlantique annonçaient les résultats de l’élection présidentielle américaine faisant du magnat de l’immobilier misogyne (et ancien démocrate) le 45ème président des États-Unis.

Depuis, sa diarrhée digitale, ses prises de décision intempestives et ses doigts d’honneur symboliques n’ont pas épargnés les homos et les personnes trans ainsi que les droits acquis durant la précédente administration.
En octobre, Donald Trump a encore donné du grain aux militants pour l’égalité en devenant le premier président américain en fonction à se rendre à la conférence ouvertement LGBTphobe du Family Research Council, groupe de haine bien connu (et combattu) aux États-Unis. En novembre, 7 premiers élus trans sont venus raviver les espoirs que tout n’est pas perdu pour les LGBT au royaume de Trump…  Et après ?
Retour sur un an de mandat fait de scandales, de protestations, mais aussi de véritables changements politiques. (Ci-dessous dans l’ordre antéchronologique des événements relayés sur TÊTU en 2017)

« Transgenre », « diversité », « fœtus »… Les 7 mots que Trump veut radier de la santé publique

USA : Et le gâteau de mariage d’un couple gay devint affaire d’Etat

Un an après Trump, les États-Unis élisent 7 représentant·e·s trans

Trump décide que les militaires trans n’auront plus de couverture santé pour leur transition

Toujours plus de LGBT assassinés aux États-Unis. La politique de Trump est-elle responsable ?

Stars et anonymes s’énervent contre la dernière mesure transphobe de Trump

Trump interdit catégoriquement aux personnes trans de servir dans l’armée

Le meilleur photobomb anti-Trump nous vient d’un prof gay de Rhode Island

Donald Trump ne célébrera pas le mois des fiertés LGBT

Des centaines de leaders religieux demandent à Trump de protéger les LGBT

Kristen Stewart : « Je ne pense pas que Trump me déteste, je pense qu’il était amoureux de mon ex »

Trump investi, le mot « LGBT » disparaît du site de la Maison Blanche

Femmes et LGBT uni.e.s pour marcher contre Donald Trump

Personne ne veut chanter à la cérémonie d’investiture de Donald Trump

La victoire de Donald Trump est un désastre pour les LGBT


Couverture : crédit photo @Nikos Giannopoulos/Facebook

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail