facebook

La Croix Rouge américaine fait face à une pénurie de sang, mais refuse toujours les dons des gays

La Croix Rouge américaine fait face, en plein milieu de l'été, à une pénurie critique de sang. Elle a décidé d'offrir, jusqu'au 30 août, une carte cadeau Amazon créditée de 5 dollars aux donneurs. Mais elle refuse toujours les dons des gays.

Toujours discriminés. Faisant face à un important manque de sang en plein milieu de l'été, la Croix Rouge américaine a récemment diffusé un appel aux dons. Et pour motiver les volontaires, l'association a décidé d'offrir, jusqu'au 30 août, des cartes cadeaux Amazon, créditées de 5 dollars. Pour répondre aux besoins des patients dans l'ensemble des Etats-Unis, l'association doit collecter au moins 13 000 dons tous les jours.


Si la Croix Rouge américaine cherche par tous les moyens à avoir des dons de sang, elle n'a pas jugé bon d'assouplir sa politique concernant les personnes homosexuelles, bies et trangenres. Aux Etats-Unis, un gay ne peut donner son sang que s'il n'a pas couché avec un autre homme dans les 12 derniers mois. Cette législation avait initialement été mise en place en 1983, en réponse à l'explosion du sida. Avant 2015, les homosexuels n'avaient pas du tout le droit de donner leur sang.

Une politique similaire dans l'Hexagone

En France, les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes peuvent donner leur sang depuis juillet 2016... s'ils ont été abstinents pendant un an, eux aussi. En décembre 2017, le Conseil d'Etat avait rejeté la demande d'associations qui souhaitaient que cette restriction soit retirée. Il avait estimé que « les autorités sanitaires doivent privilégier les mesures les mieux à même de protéger la sécurité des receveurs lorsque les données scientifiques et épidémiologiques disponibles ne permettent pas d’écarter l’existence d’un risque ».
A LIRE AUSSI : Pourquoi les homos ont le droit de donner leur plasma, leur moelle et leur sperme… mais pas leur sang ?
Plus récemment, en juin 2018, un Français de 48 ans, qui s'est vu refuser plusieurs fois de donner son sang parce qu'il est homosexuel et qu'il n'a pas respecté la période d'abstinence demandée, a déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) pour discrimination.
Crédit photo : Pixabay/Rdelarosa0.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail