coming out"Je suis gay et fier" : le youtubeur Louis Cznv revient sur son coming out

Par tetu le 04/10/2018
Louis Cznv

L'étudiant et youtubeur de 18 ans, suivi par 121.000 personnes, a répondu aux questions de TÊTU. Il s'exprime pour la première fois depuis son émouvante vidéo de coming out, diffusée le 30 septembre dernier.

Sur sa chaîne YouTube, Louis Cznv parle « de mode en toute simplicité » depuis juin 2015. Dimanche dernier, l'étudiant en langues étrangères appliquées a posté une vidéo de coming out. Sobrement intitulée « Je suis gay », elle s'adresse à ses 120.000 fans, mais aussi à ses parents et à sa famille. Le jeune homme de 18 ans revient pour la première fois sur cette démarche émouvante pour TÊTU.

Louis Cazenave

Tu as posté ta vidéo dimanche, et tu expliquais avoir « très peur des retombées » de ton coming out. Comment se sont passés ces derniers jours ?

Louis : J'ai tourné la vidéo à 3 heures du matin, elle a chargé pendant la nuit. Je l'ai mise en ligne à mon réveil le dimanche matin, après un petit moment de doute. J'avais très peur, mais finalement ces derniers jours ont été géniaux. Je reçois des très bons retours : des milliers de messages sur les réseaux sociaux, par mail, sur la page Facebook, etc. Et ça continue. Des gens que je ne connais pas me disent qu'ils sont fiers de moi !

Ma famille a aussi très bien réagi à la vidéo. Seule ma sœur était au courant. J'ai envoyé le lien à mon père et ma mère, avec un mot pour chacun où je m'excusais de ne pas avoir eu la force de leur dire avant. Pour le reste de ma famille, j'ai attendu qu'ils voient la vidéo. Ils l'ont tous regardée dans la journée. Mes grands-parents suivent ma chaîne, ils m'ont appelé et ils ont été super. Au final, j'ai eu très peur mais tout se passe bien. J'ai beaucoup de chance.

Tu craignais aussi le harcèlement sur les réseaux sociaux, mais tu as finalement reçu le soutien de nombreux youtubeurs...

Oui, j'ai eu pas mal de messages de soutien d'autres youtubeurs, notamment Sundy Jules qui a posté un commentaire sous la vidéo pour me dire qu'il était très fier de moi alors qu'on ne se connaît pas. Ça fait d'autant plus de bien. Lucas Dorable m'a dit la même chose par message sur Twitter. Bilal Hassani, que j'avais déjà croisé une fois, m'a aussi défendu sur Twitter. Il m'a donné des conseils par messages, lui a qui a subi un acharnement ces derniers mois sur pas mal de réseaux sociaux. Aucun d'eux n'était obligé de le faire. Et tous mes amis youtubeurs - gays ou non - ont aussi été géniaux avec moi.

LIRE AUSSI >> Bilal Hassani, le youtubeur et chanteur de 18 ans fait son coming-out

Dans cette vidéo, tu t'adresses à tes abonnés mais aussi à ta famille. Pourquoi as-tu décidé de passer par YouTube ?

La nuit où j'ai filmé la vidéo, j'ai pensé que le plus simple était de le dire à tout le monde. Mais je n'arrivais pas à en parler directement. Donc je me suis dit qu'en le disant publiquement avec une vidéo, mes abonnés, ma famille et tout mon entourage allaient être au courant en une fois. Je n'aurais plus à m'embêter avec ça et j'allais enfin pouvoir m'accepter et être aimé.

Tu expliques à plusieurs ton mal-être à ne pas dire ton homosexualité. Est-ce que ça va mieux depuis ton coming out ?

Depuis le début de l'année, je n'étais pas très bien avec moi-même, je pleurais souvent. Je savais qu'il fallait que je le dise autour de moi. C'était le seul moyen pour aller mieux, mais c'est le problème c'est que je n'y arrivais pas. Il y a vraiment un avant et un après coming out. Je me sens beaucoup mieux maintenant. D'une certaine façon, je n'ai plus de barrières à me mettre : je peux dire ce que je veux, avoir l'attitude que je veux, m'habiller comme je veux, parler de ce que je veux. Maintenant que tout le monde le sait, je n'ai plus peur de rien. Je peux vivre librement, sans toutes ces limites que je me mettais inconsciemment pour que les gens ne sachent pas que je suis gay.

LIRE AUSSI >> « It’s ok to be gay ! » : le youtubeur Doug Armstrong s’adresse aux jeunes LGBT+ dans un nouvel EP

Tu évoques aussi à demi-mots un sentiment de fierté...

Je n'avais pas préparé la vidéo, c'était le chantier dans ma tête. C'est pour cela que je dis « Je suis fier... Enfin fier je sais pas », toutes mes émotions se mélangeaient. Mais oui, évidemment, je suis fier. Je suis gay et je suis très fier de ça. Il n'y a pas à avoir honte, c'est tout à fait naturel, contrairement à ce que disent certaines personnes. Je suis fier d'être homosexuel.

Est-ce tu penses que cette vidéo peut aider d'autres jeunes gays dans le placard ?

Bien sûr ! J'ai fait cette vidéo d'abord pour moi. Mais je suis aussi, à une petite échelle, une sorte de« personnage public », même si je n'aime pas trop ce mot [Louis Cznv compte 121.000 abonnés sur sa chaîne YouTube, ndlr]. Si ma vidéo peut aider une ou deux personnes, c'est génial ! Suite à ma vidéo de coming out, j'ai reçu pas mal de messages de personnes qui me disaient que, grâce à moi, elles avaient pris la décision de le dire, que ça leur faisait du bien de voir un youtubeur qu'elles suivent qui s'assume. Que ça leur donnait de la force. Je suis encore plus content d'avoir osé quand je lis ces messages, ça me touche beaucoup.

Tu proposes à ceux qui en ressentent le besoin de venir se confier à toi. Est-ce que le fait d'être out te donne envie de t'impliquer auprès des autres ?

J'attends un peu que les choses se tassent, que je reçoive un peu moins de messages. Je referai une vidéo sur le sujet pour répondre aux questions, mais plus tard. J'ai beaucoup réfléchi à l'impact qu'a eu cette vidéo de coming out, je ne m'attendais pas à ce qu'elle prenne autant d'ampleur. Sincèrement, je n'ai pas encore regardé ce qu'il est possible de faire chez moi, à Caen. Mais j'ai envie de m'impliquer et d'aider les gens à s'assumer. Voir qu'une simple vidéo peut faire, ça me donne envie de faire plus.

Crédit photo : Louis Cznv