croatieCroatie : les familles homoparentales interdites d'être familles d'accueil

Par Marion Chatelin le 12/12/2018
Croatie

Des militants de défense des homosexuels se sont indignés, mardi 11 décembre, de l'impossibilité pour les couples homosexuels de devenir familles d'accueil de mineurs retirés à leurs parents, après le récent vote d'une loi sur le sujet.

Les couples de même sexe ne pourront plus devenir des familles d'accueil. C'est en tout cas ce qu'ont décidé les parlementaires croates vendredi 7 décembre dernier. Plusieurs associations de défense des droits des LGBT+ ont vivement critiqué cette loi.

Recours devant la Cour constitutionnelle

Le débat s'est tenu dans un contexte tendu, dans ce pays très catholique. Mais les parlementaires ont tranché. Une loi profondément discriminante, vivement critiquée par les associations de lutte pour les droits LGBT+, qui envisagent une saisine du juge : "Dès que cette loi discriminatoire entrera en vigueur, nous introduirons un recours devant la Cour constitutionnelle", a dit mardi 11 décembre à l'AFP Daniel Martinovic, responsable de l'association Familles Arc-en-Ciel.

"En plus de ne pas prendre en compte l'intérêt de l'enfant", cette loi "envoie une fois de plus" aux couples homosexuels qu'ils "sont des citoyens de second ordre", selon Daniel Martinovic.

"Partenaires de vie"

En Croatie, les homosexuels ne peuvent pas se marier, mais peuvent s'enregistrer comme "partenaires de vie" - un équivalent du Pacs - depuis 2014, ce qui leur apporte des droits similaires. Plus de 250 couples l'ont fait. Mais ils ne ne figurent pas dans la liste des familles susceptibles de pouvoir accueillir des mineurs retirés à la garde de leurs parents.

Deux croates en couple, Mladen Kozic et Ivo Segota, souhaitaient devenir parents depuis longtemps. Il ont écrit une lettre ouverte adressée au gouvernement, déplorant que les politiciens croates aient légitimé une discrimination et pire, qu'ils lui aient "donné un cadre juridique".

Parmi les 49 pays du classement de l'association internationale des personnes lesbiennes, gays, bies et trans', (ILGA) pour les pays les plus LGBTfriendly, la Croatie arrive en 17e position.

(Avec AFP)

Crédit photo : STRINGER / AFP.