facebook

« Drag-queens et kings, club-kids, performeur.se.s de la nuit, nous voulons être payé.e.s à notre juste valeur »

[TRIBUNE] Trop c'est trop ! Dans une tribune à TÊTU, 123 drag-queens et kings, club-kids, perfomeur.se.s de la nuit, disent ne plus vouloir se produire pour un salaire misérable, voire nul. Face à des pratiques qui sont devenues trop courantes, les signataires interpellent les organisateur.rice.s des soirées avec le hashtag #payetonshow.

« Nous, drag-queens, drag-kings, club-kids, performeur.se.s de la nuit sous toutes ses facettes, n’accepterons plus de nous produire pour un salaire misérable. Voire nul.

Toutes les semaines nous entendons parler de promoteur.se.s ou organisateur.rice.s qui ne payent pas parce que 'le club est trop petit' ; que 'ça va nous faire de la pub', que 'c’est le lancement de la soirée', que 'c'est un petit collectif' ou que 'deux tickets consos devraient suffire à nous rémunérer'.

« Il est temps de se regrouper »

Avec l’émergence de plus en plus de baby performeur.se.s, ces comportements se multiplient et il est temps de se regrouper sous une même bannière pour se faire entendre.

Chaque performance présentée, chaque look révélé, chaque présence assurée est réfléchie, préparée et réalisée avec soins. Celles et ceux qui proposent de nous payer en visibilité ou en reconnaissance portent peu d’intérêt à notre travail.

Rémunérer correctement les artistes nous montre que vous, qui nous bookez, avez du respect pour ce que nous vous proposons.

« Notre travail a un prix »

Il est bon de rappeler que, de nos jours, et si l’on reste matériel, 100€ permettent à peine de payer :

  • 1 perruque non coiffée
  • 1 tenue basique
  • 1 palette de fard à paupières de qualité médiocre

Et ceci n’est que la partie visible de l’iceberg. Nous sommes tous.te.s différent.e.s, mais le seul fait d’apparaître à une soirée pour 'amuser' demande plus de trois heures de préparation en amont et l’utilisation d’une quantité non négligeable de maquillage de scène. Des produits qui coûtent chers.

Une performance de cinq minutes demande des heures de travail afin de rechercher les sons, faire le montage, apprendre les paroles, préparer le look… etc

Chaque performeur.se se doit de placer son prix en fonction de son expérience, de ses talents, du lieu de performance, de l’occasion… etc. Mais notre travail à un prix, ne le négligez pas.

« Performer est un métier »

Ce texte s’adresse aussi à toutes celles et ceux qui rejoignent le magnifique monde de la nuit : ayez confiance en vous et en ce que vous valez. Prenez conscience du temps que vous passez à préparer vos performances et vos looks. Réalisez que ce temps, c’est de l’argent.

Accepter d’être payé une misère ou de ne pas être rémunéré du tout, impacte toute la communauté. Cela laisse entendre que nous avons peu de valeur alors que nous sommes, vous êtes, magnifiques. Il est temps de se serrer les coudes.

Performer est un métier, tout métier mérite son dû : #payetonshow »

Signataires : Aaliyah Xpress, Alice Psycho, Amber Lagarce, Andrea Liqueer, Babouchka Babouche, Betty Feuille, Bichette, Black Velvet, Blanche Poubelle, Brookline Saint-Hilaire, Calypso Overkill, Catherine Pine O’Noir, Charli Nicks, Cherry Kunty, Clark Ken, Clémence Trü, Collectif Dragones (Blau Schwarz ; Dakota ; Fifi du Calvaire ; Jessie Phillis ; Laidy Ravan ; Messalina Mescalina ; Mimie Sizzle ; Olek ; Pria Prika), Cookie Kunty, Crucifist, Daisy Vendôme, Debby d'al Khôl, Déhlia DeNoir, Diana Frask, Djemilicious, Eclipse, Emily Tante, Enza Fragola, Esther Carter, Etoile de Merde, Farfouline, Fleur Von Lear, Frida Salo, Gazelle Von Lear, Hildegarde, Hippolyte Vendôme, Holy Fatma, Icee Drag On, Incohérence, Irvikuva, Jean Ranobrac, Jeffrey Scary, Jerrie FK, Jessica Triss, Jésus La Vidange, Julia & Les Garçons, Karma VonLear, Klaus wieKind, Kyssy Bang Bang, La Babue, La Duchiasse, La Maison du Boner, La Poutre, La Senorita Maryposa, La Tentacule, Lady Marmule, Le Châtelain, Le Farfadet, Le Filip, Lupita Anderson, Lussyie Addams, Mademoizelle Etienne, MAMITA, Maria Allass, Marie En Toilette, Marie-Jo Dassin, Mariska Stardust, Marmoset, Marylin Monoï, Maxanax, Mayr, Medusa Dickinson, Mel, Minima Gesté, Miss Drinks, Miss GagaËlle Quasistellar, MOON, Moonlight Von Lear, Morphine Blaze, Nacre Die Nasty, Nadine Thailand, Natalia Ailatan, Neely Good, Néné Anisée/Panic Miles, NINA NANA, Pepper Miskina, Poulette Zhava-Kiki, Richie Miskina, Rivière Robin des Doigts, Rose Van Dome, Ruby on the Nail, Sardeen, Sasha Miskina, Sativa Blaze, Shanna Banana, Shei Tan, Soho Kir Royale, Stéréo Comète, Sugar Danny of Banana, Sushi Chola Banana Moon, T. Beast Prince, The Dude, Thomas Occhio, Tiggy Thorn, Tipsy Turvy, Tracy Gareth, Vanina Chupa, Veida Shimi, Véronika Von Lear, Vicky Lips, Vicky Vendôme, Victor Victoria, Victoria Lachose, VRSUS, Vulvarina Qiddo.

Crédit Photo : WANG Zhao / AFP


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail