Ce baiser lesbien dans « Plus Belle La Vie » fait plaisir à voir

Dans l’épisode de « Plus Belle la Vie » du mardi 5 novembre, les personnages de Céline et Claudia partagent un baiser.

Hier soir les spectateurs de la fameuse série, « Plus belle la vie »  ont pu terminer leur épisode sur une scène encore rare à la télévision française et qui fait plaisir à voir. Après une discussion houleuse, Céline Frémont (interprétée par Rebecca Hampton) et Claudia (personnage jouée par Anne-Valérie Soler), deux anciennes compagnes dans la série, se sont remémoré leur temps ensemble avant de s’embrasser.

À LIRE AUSSI :Une GPA dans « Plus belle la vie » : le producteur répond aux détracteurs

Un baiser célébré par Joël Deumier, notamment, militant LGBT+, ancien président de SOS Homophobie et aujourd’hui porte-parole de l’organisation de soutien à Anne Hidalgo « Paris en commun », qui salue la « banalisation de l’homosexualité et des transidentités« .

https://twitter.com/joeldeumier/status/1191978454645915649?s=20

À LIRE AUSSI :« Parents mode d’emploi » : « La comédie est le meilleur moyen d’aborder l’homoparentalité »

« Plus belle la vie » : perle LGBT du PAF

« Plus belle la vie » est ce genre de série très proche de ses spectateurs. Depuis ses débuts, en 2004, elle a toujours sur s’adapter à une société en constante évolution. Surtout, elle est bien l’une des premières séries à avoir mis des personnages LGBT+ apparaissant de manière récurrentes. En 2005, la série franchit un pas dans le paysage audiovisuel français avec le mariage entre les personnages de Thomas Marci (Laurent Kerusoré) et Nicolas Barrel (Nicolas Herman). Depuis, de nombreux personnages et situations LGBT+ se produisent dans le quartier du Mistral de Marseille. La série évoque notamment le mariage pour tous, la transidentité, le coming out, les violences homophobes ou encore l’homoparentalité.

À LIRE AUSSI : Six personnages transgenres joués par des acteurs et actrices trans (comme quoi, c’est possible !)

Crédit photo : France 3

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !

Je soutiens TETU

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail