facebook

Cet acteur de Grey’s Anatomy rejoint le casting d’une comédie romantique gay

Pour notre plus grand plaisir, Jake Borelli, le Dr Levi Schmitt de Grey's Anatomy, rejoint le casting d'une rom-com entre garçons.

Il était la moitié de Schmico, le premier couple gay de la série Grey's Anatomy, composé du docteur Nico Kim et de l'interne Levi Schmitt. C'est l'interprète du second, Jake Borelli, acteur ouvertement gay, qui rejoindra le casting de "The Thing About Harry", un road trip romantique et gay dirigé par l'ancien "Queer As Folk", Peter Paige (qui jouait Emmett Honeycutt).

Selon le média en ligne américain Deadline, "Borelli jouera Sam, un garçon beau, drôle, intelligent et névrosé qui conjugue un esprit cinglant avec une vision du monde absolument irréaliste. Sam a fait son coming-out au lycée, un acte qui a nécessité pas mal de courage dans sa petite ville du Missouri; il était constamment harcelé." 

Son crush sera interprété par Niko Terho, qui n'a pas de rôle majeur à son actif, mais qui jouit d'un sourire ravageur et d'une bonne condition physique, si l'on en croit les saltos arrières qu'il publie sur son compte Instagram.

https://www.instagram.com/p/BmzRrL2nS2C/

Il faut bien tout ça pour interpréter Harry, "un garçon émotionnellement pas compliqué, séducteur, qui a laissé derrière lui bon nombre de coeurs brisés. Mais sous les apparences, Harry aspire à trouver l'amour et fonder une famille, même s'il a terriblement peur de l'engagement." 

Un guest-star au casting

Le "Queer Eye" Karamo Brown sera aussi de la partie. Il incarnera Paul, un homme gay solide, mais dominant et prétentieux. On a du mal pour l'instant à imaginer le gentil Fab Five dans ce rôle de composition. S'ajouteront au castinf Britt Baron, la star de GLOW, et Peter Paige lui-même, qui jouera le colocataire de Sam.

Dans un communiqué, les producteurs ont indiqué qu'ils étaient très honorés de participer à ce projet. "L'égalité ne peut être atteinte que si l'on se voit représentés dans les films, la musique et les histoires qui font notre culture. Les jeunes hommes gays des années 90 regardaient les comédies romantiques en se projetant sur le personnage féminin qui tombait amoureuse, et imaginaient ce que cela serait si le garçon disait toutes ces choses à un autre garçon. On a toujours voulu faire un film - une comédie romantique assumée - où les jeunes garçons queer n'auraient pas besoin de traduire. C'est excitant d'amener ce genre de cinéma à un niveau plus inclusif." 

En 2018, le film Love Simon avait fait prendre un virage plus inclusif au teenage movie, pour le plus grand plaisir des spectateurs LGBT... et des autres, puisque le film avait rapporté presque 50 millions de dollars. Espérons que cette que cette rom-com saura en faire autant...

A LIRE AUSSI : 5 garçons racontent comment "Love Simon" les a aidé à faire leur coming-out 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : ABC


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail