Marche des fiertésLa belle idée de cet anglais pour réconforter les personnes LGBT+ rejetées par leurs familles à Noël

Par tetu le 30/12/2019
Noël

Pour lutter (un peu) contre l'isolement des personnes LGBT à Noël, ce britannique a eu une jolie idée.

Ellis Roberts-Wright a 21 ans. Il est britannique, bisexuel et transgenre. Et depuis plusieurs années, il met un peu de baume au coeur à des personnes LGBT+ rejetées par leurs familles, en leur envoyant des cartes de voeux pour les Noël. En 2019, il a envoyé plus de 8.000 cartes de voeux.

Il y a quatre ans, il a lancé le Rainbow Cards Project   depuis sa maison d'Axminster, en Angleterre, après avoir passé un an alité, souffrant d'un syndrome de fatigue chronique qui l'empêchait par exemple de tenir une conversation ou même de se nourrir. Il n'aurait pas survécu sans l'aide de ses parents, qui se sont occupés de lui, et le soutien de ses amis, qui lui envoyaient des lettres.

Une tradition populaire

Ce sont ces correspondances qui lui ont donné l'idée d'envoyer à des personnes LGBT+ des cartes de voeux pendant les fêtes de fin d'année. Car si ses parents l'ont accepté après son coming out, il sait que tout le monde n'a pas sa chance.

Il faut rappeler que les cartes de voeux sont une tradition particulièrement populaire en Grande-Bretagne. Même à l'heure des réseaux sociaux. En 2017, près de 100 millions de cartes ont été vendues outre-Manche. "Ne pas recevoir de carte de voeux est le symptôme d'un rejet plus large" a estimé Ellis Roberts-Wright à DevonLive.com. "Cela veut dire que leur famille ne les soutient plus, et ne les aime plus." 

Grande famille

Selon lui, ses cartes sont souvent les seules que les destinataires reçoivent. Certains et certaines lui écrivent en retour, pour le remercier, partager leur émotion ou lui dire que sa carte leur a "sauvé la vie" après des années d'isolement. "Pour les personnes trans souvent, c'est quelque chose d'important. Une grande partie d'entre iels n'ont personne dans leur vie pour les appeler par leur vrai prénom, ou les genrer correctement" a encore précisé le britannique.

Pour recevoir une carte, il suffit de s'inscrire sur le site du Rainbow Cards Project. La majorité des destinataires sont aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, mais certains d'entre eux et elles viennent de pays où l'homosexualité ou la transidentité est encore criminalisée.

A LIRE AUSSI : Cinq conseils à une personne seule pour les fêtes de fin d'année

"Je sais que je ne pourrais jamais remplacer leur famille, mais je me suis dit que je pouvais leur envoyer un peu de gentillesse et les aider à se sentir appartenir à une famille plus grande; une famille qui ne se soucie pas de qui ils aiment, ou de comment ils s'identifient." 

Crédit photo : Unsplash