administration TrumpA la Maison Blanche, un médecin alerte sur l'accès aux soins des personnes noires avec un discours pro-gay

Par Romain Burrel le 12/04/2020
covid-19

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le Dr Anthony Fauci a alerté sur le sort des Afro-Américains, qui semblent plus touchés que le reste de la population par le Covid-19. Il a comparé cette inégalité face à la santé à la crise du Sida, et rendu hommage au "courage de la communauté gay".

Le Dr Anthony Fauci est l'un des plus éminents immunologistes des Etats-Unis. Depuis plusieurs semaines, il est également membre de la fameuse "task force" mise en place par la Maison Blanche pour lutter contre la crise du Covid-19, qui a déjà fait plus de 20.000 morts aux Etats-Unis.

Reprendre et rectifier la parole de Trump

Son travail, au-delà de conseiller l'administration Trump dans la lutte contre l'épidémie et de tenir le public informé sur l'évolution de la situation, consiste souvent à reprendre et rectifier une parole présidentielle pleine d'imprécisions et de mensonges. 

A LIRE AUSSI >>>> Pour ce conseiller spirituel du cabinet de Trump, les homosexuels sont responsables du coronavirus

Une étude publiée par le Washington Post montre en effet que les comtés avec une majorité d'habitants noirs ont un taux d'infection au Covid-19 trois fois plus élevé et un taux de décès presque six fois supérieurs à ceux des comtés à majorité blanche.

A Chicago, par exemple, les personnes Noires représentent plus de la moitié des cas positifs de coronavirus, et 72% des décès, alors qu’elles représentent moins d’un tiers de la population.

Hommage au "courage incroyable de la communauté gay"

Des chiffres qui ont conduit le Dr Fauci - qui en tant que chercheur, a longtemps travaillé sur le VIH et l'immunodéficience - à établir un parallèle avec la crise du sida. "Je ne peux m'empêcher de songer que, parfois, lorsque vous êtes au beau milieu d'une crise, comme nous le sommes maintenant avec le coronavirus, cela met en lumière certaines des vraies faiblesses de notre société", a-t-il déclaré.

Le médecin âgé de 79 ans, qui dirige l'Institut national des maladies infectieuses (NIAD) depuis 1984, a ensuite déclaré "Comme certains d'entre vous le savent, une grande partie de ma carrière professionnelle a été marquée par le VIH/Sida." Et d'ajouter: "Si vous remontez le temps, il y avait à cette époque une extraordinaire stigmatisation, en particulier à l'encontre de la communauté gay."

"Et c'est seulement lorsque le monde a vu comment la communauté gay a répondu à cette épidémie avec un courage, une dignité, une force et un activisme incroyables que certains de ces stigmates dont souffrait la communauté homosexuelle ont été levé."

"Des disparités inacceptables en matière de santé"

Selon le Dr Fauci, les Afro-Américains font aujourd'hui face à la même situation. "Je vois une similitude ici car ces disparités en matière de santé ont toujours existé pour la communauté Afro-Américaine", a-t-il déclaré. "Cette crise démontre à quel point cela est inacceptable car, encore une fois, dans un cas comme le coronavirus, ils souffrent de manière disproportionnée."

Et le médecin d'expliquer que cette population est plus concernée par d'autres problèmes médicaux tels que le diabète, l'hypertension, l'obésité, l'asthme ce qui selon lui explique ce taux de mortalité plus élevé.

Le médecin a ajouté : "Quand tout cela sera fini, et comme nous l'avons dit, cela se terminera car nous allons venir à bout du coronavirus, la communauté Afro-Américaine souffrira toujours de disparités en matière de santé que nous devrons vraiment corriger."

Face à Mike Pence

Ces paroles prononcées à la Maison Blanche, sous l'administration Trump, sont importantes et courageuses. D'autant que le Dr Fauci les a prononcées à quelques centimètres de Mike Pence. Le vice-président ultra conservateur, ouvertement hostile aux droits en faveur de la communauté LGBT+ et qui a fait de la révocation de l'Obamacare - la loi votée en 2010 qui permet à une vingtaine de millions d'Américains de bénéficier d'une couverture maladie minimum - une «priorité» de son administration.

A LIRE AUSSI >>>> USA : le vice-président Mike Pence fait un discours lors d’un sommet anti-LGBT

Cela ne va pas rendre le Docteur Fauci plus sympathique aux yeux des partisans de Trump. L'immunologiste est déjà l'une cible préférée de l'alt-right américaine qui multiplie les provocations pour le décrédibiliser. Les Etats-Unis sont désormais le pays le plus touché au monde par l'épidémie de Covid-19. D'après les données de l'Université de Johns Hopkins, le virus a infecté à ce jour près de 500 000 habitants et tués plus de 20 000 personnes.

Aux Etats-Unis, tout comme en Europe, la crise sanitaire met en lumière les inégalités sociales. En France, la Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre du pays où l'on recense trois fois moins de médecins qu’à Paris et un nombre important de travailleurs précaires, est l’un des plus touchés par le Covid-19.

Crédit image: Capture Youtube