facebook

Le Sidaction organise un concert caritatif, et ils ont vraiment besoin de vous

L'épidémie de Covid-19 a mis la France à l'arrêt, mais a également freiné la lutte contre le VIH. Le Sidaction tire la sonnette d'alarme, et organise ce jeudi, un concert caritatif pour financer la recherche contre le sida.

L'année dernière, Sidaction a récolté 4,5 millions d'euros après son appel aux dons de trois jours. L'annulation de l'édition 2020 est un coup dur pour le financement de la recherche contre le VIH. L'association organise donc une soirée pour appeler à la générosité et limiter les dégâts économiques et sanitaires. Un concert exceptionnel qui reviendra sur 100 ans de comédies musicales, et qui sera retransmis par France 2 ce jeudi 25 juin à partir de 21h05.

De nombreux artistes chanteront des morceaux tirés de comédies musicales célèbres de West Side Story à Cats. On pourra compter notamment sur Bilal Hassani, Elodie Frégé, Loïc Notter ou encore Arielle Dombasle feront partie du casting. Line Renaud, co-fondatrice de l'association, présentera l'émission. Pour faire face à cette situation inédite, le célèbre couturier Jean-Paul Gaultier a été nommé ambassadeur de Sidaction, le premier dans l'histoire de l'association. "J'ai accepté tout de suite. La lutte contre le sida, c'est une histoire avant tout personnelle : ce combat me tient particulièrement à coeur. J'ai été confronté à ce fléau qui a emporté mon ami (Francis Menuge, décédé en 1990, NDLR)", a dit de son côté à l'AFP le couturier. Le créateur de mode a également réalisé un masque réutilisable collector reprenant le motif de sa célèbre marinière. Les bénéfices seront consacrés à des programmes de recherche des actions de prévention et d'aide aux personnes vivant avec le VIH en France et à l'international.

Coup d'arrêt à la prévention

À l'origine, le week-end du Sidaction devait se tenir du 2 au 5 avril. Organisés depuis près de 15 ans, ces trois jours de sensibilisation représentent quelque 30 % des dons réalisés chaque année. L'association a annulé l'événement en raison du Covid-19. "Tous nos efforts doivent se porter sur la lutte contre le coronavirus", disait en mars Line Renaud pour annoncer la suspension. "Nous devons à présent combattre deux virus en même temps pour venir en aide aux plus précaires", s'inquiète Florence Thune, la directrice générale de l'association, dans un communiqué.

"Pendant la période de confinement, des travaux de recherche ont été suspendus, des actes de prévention n'ont pas pu être réalisés et le suivi médical des personnes vivant avec le VIH n'a pas pu toujours être assuré", regrette Françoise Barré-Sinoussi, la présidente de l'association. Notamment, Sidaction craint des ruptures de stock de traitement à destination de l'Afrique. L'association regrette dans Libération que "des dizaines de projets de recherche devront s’interrompre ou ne démarreront pas", si elle ne parvient pas à compenser les pertes de dons.

24.000 Français ignorent leur séropositivité

"C'est une chance que l'émission soit reprogrammée et que nos partenaires médias répondent présents", salue Florence Thune. Le week-end de Sidaction est l'occasion de sensibiliser le grand public. Plusieurs groupes de presse comme TF1, Canal +, M6... relaieront des appels aux dons et des messages de prévention.

LIRE AUSSI : Pour Françoise Barré-Sinoussi, le Covid-19 montre que nous n’avons rien appris de la crise du VIH-sida

La pédagogie fait encore défaut. Près d'un jeune Français sur trois pense qu'il existe un médicament pour guérir du sida, selon une étude publiée hier par l'association. Un chiffre en augmentation par rapport à l'année dernière. 173.000 personnes vivent en France avec le VIH. 24.000 ignorent leur séropositivité, alors que sous traitement, une personne qui vit avec le VIH ne le transmet pas. Dans le monde, le sida est la première cause de mortalité des femmes de 15 à 49 ans.

Les dons peuvent être réalisés par internet, par SMS en envoyant "DON" au 92110 ou par courrier (Sidaction, 228, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris).

Crédit photo : Sidaction / © Vincent Isoré


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail