facebook

Un couple de pingouines vient de devenir mamans

Electra et Viola sont les vedettes de l'Aquarium Océanographique de Valence, en Espagne. Il y a peu, les deux pingouins femelles ont adopté leur premier enfant.

Quelque part entre La Marche de l'empereur et la Marche des Fiertés. Il y a plusieurs jours, l'Aquarium Océanographique de Valence a vu naître un nouveau couple de mères lesbiennes. En effet, Electra et Viola, deux pingouins femelles, ont accueilli leur premier enfant. Les deux ont adopté l’œuf d'un autre couple et l'ont couvé elles-mêmes à tour de rôle pendant un peu plus d'un mois.

https://www.facebook.com/oceanograficvl/posts/2742676812684768

Les gardiens du lieu se sont rendus compte de l'amour naissant entre Electra et Viola quand elles ont commencé à réunir des pierres pour construire leur propre nid. "Elles ont mis chacune deux œufs à l'intérieur sans savoir qu'ils n'étaient pas fertiles, détaille Carlos Barros, le gardien d'oiseau de l'aquarium. Donc on a mis un des œufs d'un autre couple dans le nid afin qu'elles puissent en prendre soin". Elles l'ont ainsi couvé pendant près de 38 jours et vont devoir maintenant surveiller et aider leur nouveau-né pendant environ 75 jours. Après cette période, le jeune pingouin quittera, littéralement, le nid familial.

Les pingouins, ces icônes queers

Pour la petite anecdote, Electra et Viola ne sont pas les premières mamans lesbiennes à être médiatisées. L'an passé, l'aquarium Sea Life situé à Londres a également vu deux pingouines, Marama et Rocky, accueillir un nouveau-né. L'équipe de l'établissement leur aurait confié un œuf fertile pour des raisons similaires, ayant notamment remarqué qu'elles consolidaient un nid depuis plusieurs années consécutives.

À LIRE AUSSI – Deux pingouins gays « kidnappent » le bébé manchot d’un couple de parents négligents

Plus généralement, ce n'est pas la première fois que des comportements homosexuels sont repérés chez les pingouins. En 2011 d'ailleurs, un couple gay de pingouins a été contraint d'être séparé afin qu'ils puissent se reproduire avec leurs homologues féminins. Leur espèce étant en voie d'extinction, les zoos et aquariums font leur possible pour les aider à procréer. On se rappellera également volontiers de ces deux pingouins gays qui ont dérobé le bébé manchot d'un autre couple. Est-ce trop tard pour faire du pingouin l'icône du mouvement LGBT+ ?

Crédit photo : Oceanogràfic València


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail