Après 30 ans de lutte contre le sida chez Act Up-Paris, Hugues Fischer prend sa retraite

Hugues Fischer a passé trente ans à Act Up-Paris. Trente ans de lutte contre le sida, d'actions militantes mais aussi de travail de fond. Aujourd'hui, il prend sa retraite de l'association, fier du travail accompli. Même s'il reste selon lui, beaucoup à faire.

Après 31 ans de militantisme à Act Up-Paris, 11 ans de salariat et deux années de coprésidence de l'association de lutte contre le VIH, il a décidé de prendre sa retraite au bout du monde : le Finistère. "Moi qui ne pensais pas passer l'an 2000, vous imaginez prendre ma retraite ? D'Act Up, en plus !", s'étonne "l'authentique strasbourgeois" de 64 ans. Ce serait même un "gag". Trente ans de lutte contre le sida, de bouillonnement politique, d'actions contre les labos. Mais aussi de travail de fond.

Mais avant d'être une histoire militante, le sida et Hugues, c'est une histoire intime. Et tragique. Marc, son copain de l'époque est diagnostiqué positif en 1984. Il a vraisemblablement été contaminé dans les années 1970, alors qu'il habitait à New York. Marc fait partie du premier protocole d'antirétroviraux. Il doit avaler un cachet toutes les quatre heures, nuit comprise.

"La capote est venue plus tard"

L'état de Marc décline pendant l'hiver 1985-1986. Une période marquée non seulement par une grève historique des transports, mais aussi une neige importante dans Paris. En sortant de chez Thompson où il travaille comme ingénieur du son, il se rend à l'hôpital Claude Bernard rendre visite à son compagnon qui a perdu 20 kilos....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail