facebook

En Nouvelle-Zélande, le nouveau numéro 2 du gouvernement est gay

Le nouveau vice-premier ministre de Nouvelle-Zélande, Grant Robertson devient le premier homme politique ouvertement gay à occuper ce poste.

La première ministre Jacinda Ardern a dévoilé la nouvelle composition de son cabinet lundi 2 novembre. L'annonce intervient deux semaines après sa victoire éclatante aux élections législatives. La cheffe du gouvernement a choisi de nommer à ses côtés l’actuel ministre des Finances, Grant Robertson au poste de vice-premier ministre. Il devient ainsi le premier homme politique ouvertement gay à occuper ce poste. Il conservera par ailleurs son portefeuille actuel, et décroche également le ministère des Infrastructures.

Grant Robertson pense qu’il est "important pour les jeunes membres de la communauté LGBT de voir les personnes auxquelles ils s’identifient assumer des rôles de premier plan" et confie à Associated Press qu'il reçoit "encore beaucoup de courriels, de messages de jeunes gays, lesbiennes bisexuels ou transgenre qui se tournent vers nous pour fournir ce modèle".

Un gouvernement sous le signe de la diversité

Jacinda Ardern a signé un accord de coopération avec le parti vert dimanche 1er novembre, malgré sa majorité absolue. Avec cette alliance, le parlement néo-zélandais compte désormais 12 membres ouvertement lesbiens, gays, bi, transgenres ou queer dans les 120 sièges du parlement, soit 10% de l’Assemblée. La Nouvelle-Zélande compte par conséquent la plus forte proportion de députés LGBT au monde.

A LIRE AUSSI : La Nouvelle-Zélande a élu le Parlement le plus gay du monde 

Le cabinet de la Première Ministre compte également cinq parlementaires autochtones maoris à des postes à haute responsabilité. Nanaia Mahuta se voit ainsi nommée ministre des Affaires étrangères et devient la première femme à occuper ce poste.  L'actuel chef adjoint du parti travailliste Kelvin Davis obtient le Ministère des Enfants. Enfin, dans les vingt nominations au gouvernement, huit sont des femmes.

Jacinda Ardern souligne que "ces individus ont été nommés pour ce qu’ils apportent au gouvernement, tout en reflétant la Nouvelle-Zélande qui les a élus" avant d'en exprimer sa fierté "en tant que pays" . Le gouvernement sera investi vendredi 6 novembre.

 

Crédit photo : Wikimédia Commons

 

Cet article a été réalisé par un.e étudiant.e en journalisme, en partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle des journalistes. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail