agression homophobeViolences homophobes : alerte en Espagne

Par Tessa Lanney le 02/09/2021
En juillet, la mort de Samuel Luiz a horrifié l'Europe.

Au terme d'un été émaillé de violences LGBTphobes dans la région de Barcelone, l'Observatoire contre l'homophobie en Espagne confirme une hausse impressionnante de 30% depuis le début de l'année.

L'Observatoire contre l'homophobie (OCH) en Espagne ne cache pas son inquiétude. Alors que la presse catalane a rapporté plusieurs agressions homophobes cet été, l'institution annonce avoir enregistré dans la région pas moins de 175 incidents depuis le début de l'année, rapporte le média Social.cat. Soit une hausse de 30,6% par rapport à 2020.

Barcelone plus si friendly

Parmi les événements recensés, une majorité d'agressions verbales (31,4%) et 15,4% d'agressions physiques. Quelque 38,3% des cas se sont produits sur la voie publique, 13,1% sur les réseaux sociaux et 6,8% ont eu lieu dans les transports en commun. Le président de l'OCH, Eugeni Rodríguez, redoute une tendance persistante.

Le cas de Barcelone inquiète particulièrement l'association. Longtemps considérée comme le phare LGBTQI+ de la Méditerranée, la capitale catalane a été le théâtre récemment d'une multiplication des violences LGBTphobes. Déjà fin mai, l'OCH avait signalé l'agression de six hommes gays en un seul week-end, pointant une "spirale homophobe très dangereuse". De fait, la suite de l'été a confirmé la tendance… Ainsi le 24 juin, sur le mirador du Park Guëll, c'est un homme de 52 ans qui est physiquement pris à partie par un groupe de dix personnes, rapporte le magazine Equinox.

La mort de Samuel Luiz

Et la Catalogne n'est pas la seule région d'Espagne où la violence LGBTphobe a frappé cet été. Le 3 juillet, c'est à La Corogne, en Galice (nord-ouest), qu'un crime a horrifié l'Europe : la mort de Samuel Luiz, aide-infirmier gay âgé de 24 ans (en photo ci-dessus), est battu à mort aux abords d'une boîte de nuit. Autant de faits, et une tendance, qui contrastent avec les résultats d'une enquête Yougov rendus publics cette semaine, où les Espagnols se classent en tête de huit pays étudiés en termes d'acceptation des personnes LGBTQI+.

LIRE AUSSI >> Acceptation des personnes LGBTQI+ : le sondage qui fait mal à la France

Le président de l'Observatoire contre l'homophobie s'inquiète désormais du déroulement, du 23 au 26 septembre, du le Festival de la Mercè, la plus grande fête de rue de Barcelone, qui y marque la fin de l'été. Un événement attendu tout au long de l'année, organisé en l'honneur du saint patron de la ville, avec des centaines d'activités prévues.

LIRE AUSSI >> « Vivre caché ou ailleurs, basta ! » : en Corse face à l’homophobie, la parole se libère enfin

Crédit photo : Shutterstock