Abo

Nos archives25 ans avant le rejet de la loi immigration, le précédent du "vendredi noir" pour le Pacs

Par têtu· le 13/12/2023
histoire,histoire gay,histoire lgbt,tetu,pacs,loi immigration,motion de rejet,rejet loi immigration,archives

La dernière fois que l'Assemblée nationale a refusé de débattre d'un texte qui lui était soumis, comme elle l'a fait ce 11 décembre sur le projet de loi immigration, c'était en 1998 à propos du Pacs. Les députés socialistes absents de l'hémicycle, la droite se mobilise alors pour faire tomber le texte. Retour sur cette histoire politique de nos droits.

L'Assemblée nationale a voté ce lundi 11 décembre 2023 une motion de rejet du projet de loi de Gérald Darmanin sur l'immigration. Par cette procédure, un texte est rejeté par les députés avant même que les débats n'aient débuté dans l'hémicycle. Il y a peu de précédents dans l'histoire de la Ve République : le dernier en date est vieux d'un quart de siècle, et portait sur le pacte civil de solidarité (Pacs).

À lire aussi : "Sartre et les homosexuels" : la dernière interview du philosophe avant sa mort

À l'époque, Lionel Jospin est un Premier ministre de cohabitation : Jacques Chirac est président de la République mais l'Assemblée nationale est contrôlée par le Parti socialiste (PS). En ce 9 octobre 1998, la droite, vent debout contre la réforme ouvrant la possibilité aux couples homosexuels de voir leur union reconnue, se mobilise davantage que la gauche dont la plupart des députés sont alors en circonscription. Il y a 25 ans, dans notre numéro de novembre 1998 (à retrouver dans nos archives sur abonnement), TÊTU faisait le compte-rendu détaillé de cette journée devenue un "vendredi noir" pour les droits LGBT+, que nous republions aujourd'hui. Une seconde réforme du Pacs sera déposée un mois après le début de la mobilisation décrite dans cet article, et le Pacs sera définitivement adopté le 13 octobre 1999....