Les pompiers australiens se mettent à nu dans un calendrier au profit des animaux sauvages

Dans l'édition 2021 de leur calendrier, les pompiers australiens ont voulu rendre hommage aux animaux sauvages après les incendies sans précédent qui ont ravagé le pays. Torses nus, ils posent pour la bonne cause.

Il y a certains pompiers à qui on n'a pas envie de claquer la porte au nez lorsqu'ils viennent présenter leur calendrier. En Australie, celui de l'année qui arrive est déjà en vente. Et c'est pour la bonne cause : depuis la création du Calendrier des pompiers australiens en 1993, 3,2 millions de dollars ont été récoltés pour venir en aide à des associations. Cette année, les pompiers posent avec des animaux, pour rendre hommage à tous les animaux sauvages morts dans les incendies qui ont ravagé le pays en début d'année. L'Australie estime qu'un milliard d'animaux n'ont pas pu être sauvés.

"Personne ne pouvait rester insensible alors que tous ces animaux tentaient d'échapper aux feus. Les pertes sont incommensurables", regrette dans un communiqué David Rogers, le directeur du Calendrier des pompiers australiens. "Cette année, nous avons décidé de mettre en avant la vie sauvage australienne, poursuit-il. Les profits de la vente seront distribués à des associations qui prennent en charge les animaux rescapés. L'édition 2020 avait permis de financer un hôpital vétérinaire pendant six mois.

Six éditions de la plus chaste à la plus hot

Alors, certes, c'est kitsch mais ça fait du bien au moral. Loin de faire taire le fantasme du pompier qui sort son échelle pour sauver un minou coincé dans un arbre, six calendriers sont en vente. Pandémie oblige, cette année, les pompiers ont dû poser avec leur propre animal. C'est donc avec des chats, des chiens, des koalas ou des kangourous que les pompiers posent torse nu. Une version plus chaste avec seulement des chats ou des chiens est également en vente. Pour ceux qui ne sont pas fans des animaux, les pompiers posent également seuls, avec leur lance à incendie.

"Après avoir combattu les flammes et vu la nature partir en fumée, mon équipe et moi-même voulions faire plus. Nous avons commencé par donner de l'argent pour soigner un koala. Mais après avoir vu le travail des bénévoles, notre regard sur la protection de la vie sauvage a changé pour toujours et nous voulions nous engager plus", juge le chef d'équipe Cameron Simpson. On ne peut que l'encourager

 

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Crédit photo : David Rogers

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail