Meryl Streep plus vraie que nature en Donald Trump
Actualité

Meryl Streep plus vraie que nature en Donald Trump


Lors d’un festival de théâtre, Meryl Streep s’est livrée à une imitation de Donald Trump pour un résultat plus vrai que nature.

Meryl Streep est une comédienne hors-paire, peut-être l’une des plus grandes actrices américaines de son temps. D’ailleurs, ce ne sont pas ses trois Oscars et ses huit Golden Globes qui viendront contredire cela, ni sa récente performance au Delacorte Theater de Central Park de New York.

En effet, l’actrice oscarisée participait au festival de théâtre « Shakespeare in the park » en compagnie de l’actrice Christine Baranski, avec laquelle elle a partagé l’affiche de Mamma Mia! en 2008. Christine Baranski devait interpréter Hillary Clinton et Meryl Streep jouer Donald Trump. Les spectateurs ne s’y sont pas trompés en partageant la performance sur les réseaux sociaux car la prestation de Meryl Streep est tout simplement bluffante de réalisme.

https://twitter.com/JackPMoore/status/740074838161686529/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw

Ainsi, la comédienne est arrivée sur scène travestie en Donald Trump sous le regard incrédule des spectateurs. Meryl Streep s’était fardée d’orange, affublée d’un faux ventre bien bedonnant, d’une perruque (bien plus réaliste que celle de ce cher Monsieur Trump) et portait un costard/cravate rouge si caractéristique du style de Donald Trump.

Les deux comédiennes réunies sur scène ont entonné la chanson « Brush Up your Shakespeare » tiré de la comédie musicale Kiss Me Kate. Dans ce morceau, deux gangsters distillent des conseils pour séduire une femme. Meryl Streep a, quant à elle, légèrement parodié la chanson en reprenant les pires sorties de Donald Trump tel que « Je ne comprends pas pourquoi toutes les femmes me disent non… ». Un régal !

Meryl Streep ne fait pas mystère de son soutien à Hillary Clinton. Il semblerait d’ailleurs que ce soutien se fasse dans les deux sens puisque Hillary Clinton adore la comédienne, souhaitant même que cette dernière l’incarne à l’écran si un film biographique devait un jour être réalisé.

ads