Les cours collectifs de musculation sont-ils vraiment efficaces ?
Santé/Forme

Les cours collectifs de musculation sont-ils vraiment efficaces ?


Comparaison entre les cours collectifs de musculation et un programme de musculation « traditionnel » du point de vue de la composition corporelle.

Les cours collectifs en salle de fitness représentent la plus grande rentabilité d’une salle de sport. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer l’impressionnante densité humaine lors de ces séances. De plus, ces cours s’adressent à un public qui n’irait probablement pas s’entraîner tout seul sur un programme de musculation « traditionnel ». La question à laquelle je vais tenter de répondre est celle de l’efficacité de ce genre d’exercices sur la composition corporelle du pratiquant (masse musculaire et masse graisseuse). Il ne s’agit pas ici d’évaluer les aspects personnels concernant l’amusement ou le défoulement que procurent les activités physiques et sportives.

Toute dépense calorique est bonne à prendre

Tout d’abord, dans le cadre d’une perte de poids, toute dépense calorique est bonne à prendre. Si vous avez besoin de musique à fond avec une « énergie collective » autour de vous, pourquoi pas ! La dépense calorique dépend principalement de l’intensité que vous mettrez dans votre effort.

Moins efficace qu’un entraînement de musculation « traditionnel »

Une étude de 2011 (1) constate une absence de changement au niveau de la masse musculaire ainsi que sur le taux de matière grasse lors de 12 semaines de pratique d’un cours de BodyPump ©. Une étude, c’est mince, mais c’est la seule existante sur un concept de cours collectif connu.

Ceci dit, les explications de ce manque de résultats sont très compréhensibles. D’une part, les charges utilisées sont bien trop faibles pour développer la masse musculaire. En effet, il a été démontré à maintes reprises que la tension qui s’exerce sur le muscle est le facteur numéro 1 de son hypertrophie (augmentation de taille). Les moyens logistiques ne sont pas adaptés et le temps d’effort bien trop long pour que les charges soient suffisamment lourdes afin d’observer une augmentation de la taille de vos muscles.

D’autre part, lors de l’étude, la diététique n’est pas une variable qui a été maitrisée. Ainsi, nous imaginons des pratiquants qui ont non seulement mangé davantage pour compenser leur effort mais aussi avec une alimentation de faible qualité : la diminution de masse grasse était alors difficile.

Un bon préalable

Si les résultats esthétiques laissent à désirer, il est toutefois possible de pratiquer quelques séances de cours collectif pour se mettre « dans le bain » de la musculation. Ils constitueront une bonne introduction de quelques semaines pour reprendre le sport en douceur et pour avoir de premiers contacts avec le monde de la musculation ; ou tout simplement pour s’amuser et se défouler à condition d’avoir une meilleure technique que sur la photo.

(1) http://journals.lww.com/nsca-jscr/Abstract/2011/12000/Improvements_in_Metabolic_and_Neuromuscular.26.aspx

Retrouvez notre coach Romain Moreau sur son site : rm-coach-sportif

Romain Moreau

  • Kiwikiwi

    Bon bah encore un article ou le seul sport qui semble exister pour les homos est la muscu… Sérieusement, je suis le seul ici à trouver ça ennuyeux au possible?

    • Tom34

      Non vous n’êtes pas le seul

  • Tsbear

    Si vous vous documentiez davantage avant d’écrire vos articles, vous auriez su que les objectifs du body pump sont différents de ceux de la musculation. Cet article n’est pas objectif du tout, à moins que ce ne soit pour se faire de la clientèle en coaching….

  • Tom34

    Pour perdre du gras et gagner en endurance lors d’efforts musculaires, rien de tel que le cardio. Pour gagner en masse: La muscu. L’idéal faire 30 à 45 min de cardio et 1h25 de muscu. Ça tombe sous le sens.

  • valentony

    L’angoisse cet article…

ads