Abo

internetRétrospective Grindr : l'appli gay déballe nos fétiches de 2023

Par Nicolas Scheffer le 20/12/2023
grindr,gay,grindr 2023,grindr unwrapped,grindr unwrapped 2023,tag,étiquettes,kink,gay grindr,2023,classement 2023,recnontre gay,appli gay

La rétrospective à la Spotify est devenue un marronnier pour les autres marques. Après Pornhub, l'appli de rencontre gay star fait le bilan d'une chaude année 2023. On y apprend dans quels pays trouver le plus d'actifs ou de passifs, les étiquettes les plus utilisées et les plus recherchées sur Grindr, ou encore la meilleur heure pour se connecter.

On le sait, le réchauffement climatique est un phénomène qui n'a pas ralenti ces douze derniers mois, et sur Grindr aussi, 2023 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée avec quelque 100 milliards de messages envoyés. En cette période de fêtes de fin d'année, l'application de rencontre gay dévoile "Grindr Unwrapped", son bilan annuel à partir des données globales (anonymes) de ses utilisateurs dans le monde. Où l'on confirme que nous, Français, ne sommes pas les derniers lorsqu'il s'agit de faire monter la température…

À lire aussi : 12 vœux queers pour une bonne année 2024

Notre réputation de vaniteux n'est plus à faire, mais le comble du chic à la française est de ne même pas avoir besoin d'utiliser nos atouts : c'est ainsi qu'au garde à vous sous la bannière du drapeau tricolore, nous sommes le pays qui comporte proportionnellement le plus de profils de passifs bien montés. Derrière, on trouve le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis puis l'Irlande. Pour draguer en France, il vaut mieux sortir les manettes car nous sommes aussi en tête du classement des pays qui comptent le plus de geek, talonnés là encore par le Canada et les USA, le Brésil puis la Belgique.

Passifs en Corée, actifs aux Caraïbes

Du côté des kinks, les Pays-Bas sont les champions du monde de la proportion d'adeptes du cuir, le Venezuela est le paradis du puppy et Singapour pratique plus que les autres le sexe sans sodo. Les manières royales poussent peut-être les Britanniques sur la première marche du podium pour la recherche de sexe "vanille" (câlin, quoi), tandis que nous, Français, sommes fous d'aisselles – mais moins que les Allemands, qui nous devancent dans cette catégorie. On aime aussi les beaux panards, mais pas autant que les Italiens, les Allemands et les Britanniques.

Adeptes de voyage ciblé, sachez que c'est en Corée du Sud, au Japon, au Vietnam puis au Danemark et en Finlande que vous trouverez le plus de passifs. Amis aux fesses gourmandes, c'est en revanche dans les Caraïbes, à Trinité-et-Tobago précisément, que se trouvent le plus d'actifs, avant le Kenya, la Chine, Myanmar et, en Europe, la Grèce. Mykonos, nous voilà ! Figue et raisin, les versatiles se trouvent avant tout en Finlande, en Autriche, en Allemagne, en Australie mais aussi en Hongrie.

C'est aux Pays-Bas que l'on trouve le plus de minets, mais ils sont également nombreux en Belgique, au Brésil, en Suisse et au Royaume-Uni. Ce ne sont pas nécessairement les pays où l'on trouve le meilleur miel, mais les ours sont les plus nombreux au Bangladesh, au Pakistan, au Nigeria aux Émirats Arabes Unis et en Grèce. Côté OnlyFans, pour le classement des comptes les plus cités, on aime beaucoup le sourire très bien monté de Rhyheim Shabazz, le compte du célibataire Malik Delgaty, la troisième jambe de Diego Barros, le sémillant Tyler Wu et le minet Reno Gold, toujours bien accompagné....