Espagne : un arbitre gay quitte le football à cause de l’homophobie

Espagne arbitre gay football homophobie

Premier arbitre à avoir fait son coming-out en Espagne, Jesús Tomillero a décidé d’arrêter le football à cause de l’homophobie qui y règne…

Le mois dernier, Jesús Tomillero battait en brèche les discriminations en s’imposant comme le premier arbitre de football à exprimer publiquement son homosexualité. Une décision courageuse félicitée par beaucoup, et qui célébrait la tolérance d’un sport souvent critiqué pour son sexisme et son homophobie.
Malheureusement, l’exemplarité dont a fait preuve Jesús Tomillero n’a pas empêché certains supporters de conserver une attitude haineuse envers les homosexuels. Ainsi, alors qu’il arbitrait un match de championnat jeunesse entre les clubs Portuense et San Fernando dimanche dernier, l’arbitre espagnol a entendu plusieurs insultes qui lui était adressées. Après avoir sifflé un penalty, des individus ont commencé à hurler depuis les tribunes des injures comme "c’est la tapette qui est passée à la télé" ou encore "mets-toi le but dans le cul, pédé de merde".

"Je suis fatigué de toute cette homophobie"

A l’âge de 21 ans, le jeune homme a expliqué aux médias espagnols qu’il avait déjà été victime de brimades auparavant, mais que cette fois-ci les choses étaient allées trop loin :

Le pire c’est que tout le public a ri à ces commentaires, c’est que qui m’a le plus affecté. Je suis habitué aux insultes mais cette fois c’était tout simplement trop. (…) Je suis fatigué de toute cette homophobie qui règne dans le football. Je ne peux pas accepter toutes ces insultes.

Espagne arbitre gay football homophobie
Jesús Tomillero - crédit photo Twitter

Bien qu’arbitrer les matchs de foot soit sa plus grande passion, Jesús Tomillero rend donc son maillot d'arbitre, dégouté de l’ambiance et des insultes sur le terrain. Il a annoncé sa décision sur Twitter, en collant un carton rouge à l’homophobie :

A ce stade de ma carrière dans l’arbitrage, la saison est terminée ! Les #RojaDirectaHomofobia (comprendre, un carton rouge contre l’homophobie).

Espérons que ce coup de gueule en bousculera plus d'un. Déjà sur la toile, l’arbitre a reçu de nombreux messages de soutien depuis son annonce, de la part d’individus qui s’accordent sur un point : l’homophobie n’a sa place nulle part.
 
Crédit photo couverture Twitter


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail