Abo

histoireDe TÊTU au Sidaction, Pierre Bergé, mécène de la communauté LGBT

Par Adrien Naselli le 17/11/2017
Pierre Bergé est mort le 8 septembre 2017.

Pierre Bergé, mort le 8 septembre, fut le patron de TÊTU jusqu'en 2013. Il aura donné des millions à la cause LGBT. Retour sur sa vie avec Act Up, le Sidaction, les Gay Games, Pink TV, et celles et ceux qui ont fait TÊTU avant nous…

"Pierre Bergé a soutenu avec une constance sans faille le magazine TÊTU. Pour lui, il s’agissait de souder une communauté, de parler du sida et de conquérir des droits. C’était un but politique au sens noble du terme", loue Jean-Jacques Augier. Pour l’homme d’affaires propriétaire du magazine entre 2013 et 2015, "Bergé voulait juste mettre de l’ordre dans ses affaires et il m’a vendu TÊTU". Les complotistes disent autre chose : pour le multimillionnaire, le mensuel aurait d’abord été un organe militant au service des politiques. Une fois consommée la lune de miel du mariage pour tous, plus besoin de se ruiner…

À lire aussi : La folle histoire de têtu·

Or, TÊTU n’était pas le projet de Pierre Bergé mais celui de Didier Lestrade et Pascal Loubet, par ailleurs fondateurs d’Act Up-Paris. Ils vont le voir après la mort du journal Gai Pied, en 1992 : "Les premiers rendez-vous chez Pierre Bergé, dans ses bureaux de l’avenue Marceau, étaient intimidants, écrivait Didier Lestrade en 2005 dans le numéro 100 de TÊTU. Comme s’il fallait convaincre la communauté qui nous entourait et ceux qui avaient le pouvoir de réaliser les rêves." Pari gagné. Pierre Bergé va rester directeur de TÊTU pendant dix-huit ans. Son travail quotidien aux côtés de Thomas Doustaly, qu’il nomme rédacteur en chef en 1997, prouve son attachement au média. Son combat enragé contre la Manif pour tous, à coups de tweets incisifs et de déclarations publiques tonitruantes, illustre sa haine des conservatismes. Ses millions d’euros versés à Act Up, au Sidaction, aux Gay Games 2018 ou à la chaîne Pink TV font de lui un véritable mécène de la communauté LGBT. Sans Pierre Bergé, les choses auraient été plus compliquées....