A Paris, les passages piétons arc-en-ciel à nouveau la cible des homophobes

C’est la deuxième fois cette semaine que les passages piétons aux couleurs arc-en-ciel, voulus par la ville de Paris, sont la cible d’actes de vandalisme. Dans la nuit de jeudi 28 au vendredi 29 juin, les bandes multicolores ont cette fois été recouvertes de tags homophobes et hostiles à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Décidément, les arcs-en-ciel empêchent les homophobes de dormir. Dans la nuit de jeudi 28 au vendredi 29 juin, dans le quartier du Marais, dans le IVe arrondissement de Paris, les passages-piétons aux couleurs du drapeau LGBT ont une nouvelle fois fait l’objet de dégradations.

« Dictature LGBT »

Cette fois, les homophobes ont recouvert les bandes multicolores de graffitis écrits à la bombe de peinture noire : « Dictature LGBT » et « Hidalgo dégage ». Dès ce matin, les services de nettoyage de la Mairie de Paris étaient à l’oeuvre pour effacer ces inscriptions et rétablir les bandes de couleurs.
La maire de Paris, Anne Hildago, a publié un tweet pour condamner ce nouvel acte de vandalisme qui, cette fois, la vise expressément. Elle en a profité pour annoncer son intention de saisir le Procureur de la République. « Cette homophobie ne restera pas impunie »a-t-elle déclaré.


Ce matin, David Belliard, président du groupe écologiste au Conseil de Paris réagissait lui aussi sur Twitter. Selon lui : « Ces tags homophobes sont à l’image de toutes les discriminations et des violences que subissent les LGBTQI partout en France et dans le monde : nous les combattrons sans relâche »,
https://twitter.com/david_belliard/status/1012595194766790656

Des actes homophobes à la veille de la marche des fiertés.

Trois jours auparavant, une première dégradation avait déjà eu lieu sur ces passages piétons. Ils avaient été recouverts de peinture blanche. Sur le bitume, une inscription avait été laissée : « LGBT hors de France ». En réponse à cet acte malveillant et homophobe, Anne Hidalgo, avait annoncé que les passages piétons « rainbow » seraient désormais permanents. À la veille de la marche des fiertés LGBT, ce nouvel acte de haine prouve que l’homophobie a encore sa place dans le coeur de la capitale…
Crédit photos: Twitter/REMYDAVIDPARIS
Voir aussi :

Les passages piétons arc-en-ciel seront permanents à Paris

Homophobie: à Paris un passage piéton arc-en-ciel vandalisé

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail