Geoffroy Roux de Bézieux, nouveau patron du Medef et ennemi des droits LGBT+

Geoffroy Roux de Bézieux a été élu ce mardi 3 juillet président du Medef. S’il entend « moderniser » l’organisation patronale, ses propos sur le mariage pour tous, tenus en 2013, étaient loin d’être progressistes…

On n’oublie pas. Le chef d’entreprise Geoffroy Roux de Bézieux a été élu ce mardi 3 juillet nouveau patron du Medef, en succession à Pierre Gattaz. Ce « créateur d’entreprise récidiviste », qui a fait fortune dans le domaine des télécoms avant de devenir business angel, veut incarner un patronat « moderne », et entend « renouveler » l’organisation patronale.
Un vœu pieu, peut-être, quand on voit que, sur les questions sociétales, le nouveau patron des patrons est loin d’être un progressiste. Dans une interview donnée à RMC en 2013, alors qu’il était déjà candidat à la présidence du Medef face à Pierre Gattaz, il déclarait n’être « pas favorable » au mariage des couples de même sexe, « notamment à cause des problèmes de filiation et d’adoption ». Selon lui, « on n’a pas assez réfléchi aux conséquences de la filiation ».

Geoffroy Roux de Bézieux dans la Manif pour tous

Il a même évoqué sans honte sa participation à la première Manif pour tous, en janvier 2013. Pour lui, ces gens se sont rassemblés « dans le calme et la dignité ». Il précise bien cependant qu’il condamne « les extrémistes » du mouvement et les « actions violentes, quel que soit le sujet ». 
Son élection aujourd’hui a fait réagir les associations LGBT+, qui l’ont interpellé sur Twitter pour lui demander des comptes. L’Association des familles homoparentales notamment (ADFH), lui a demandé s’il avait « évolué sur le mariage », maintenant qu’il représente « aussi des femmes et des hommes marié-e-s avec une personne du même sexe » ?


Et pour l’instant, le nouveau boss du Medef ne leur a pas encore répondu…
 
Crédit photo : vidéo Medef

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail