Nantes : un collégien homosexuel se défenestre pour échapper à son père

Le père d'un jeune homme homosexuel a été condamné, jeudi 29 novembre dernier, à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes. Son fils s'était défenestré après que son père, homophobe, avait découvert son homosexualité.

Trois mois de prison avec sursis assortis de 500 euros de dommages et intérêts, pour des violences infligées à son fils. C'est ce qu'a décidé le tribunal correctionnel de Nantes, jeudi 29 novembre dernier, selon une information de l'agence de presse PressPepper, reprise par l'hebdomadaire L'Éclaireur. L'individu, âgé de 51 ans, a infligé des violences à son fils après avoir appris son homosexualité. Des violences qui ont poussé le jeune homme à se défenestrer du troisième étage de son immeuble.

Drame familial

Le père de famille, qui se dit "très catholique", a menacé son fils "de lui donner des coups de tube d’aspirateur ou de lui rentrer un balai dans l’anus", après avoir appris son homosexualité. Le jeune homme s'est aussi fait raser le crâne par son bourreau, qui lui a causé des marques. Cela a alerté le corps enseignant de son collège qui a appelé la police.

Tous ces sévices ont poussé la victime à se défenestrer. Toujours selon nos confrères de L'Éclaireur, ce père de cinq enfants a admis devant le juge avoir "giflé son fils", convaincu qu'il "pourrait le faire changer".

Placé par les services sociaux

Le collégien ne vit plus avec sa famille depuis les faits, et a été placé par les services sociaux. Il revoyait son père pour la première fois lors du procès.

Crédit photo : Shutterstock.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail