facebook

Un navire de la Marine américaine va porter le nom de Harvey Milk

Un navire de la marine américaine portera le nom du pionnier des luttes contre les discriminations LGBT+, Harvey Milk.

La construction d'un pétrolier de la Marine américaine du nom de l'icône LGBT+ Harvey Milk, a commencé vendredi 13 décembre à la General Dynamics NASSCO à San Diego. Il s'agira du deuxième navire de la nouvelle classe de pétroliers de la flotte "John Lewis",  utilisés pour reconstituer le fioul et les marchandises sèches des bateaux de la Marine en mer.

Selon le San Diego Union Tribune, le "Harvey Milk" a été ainsi nommé  suite à l'insistance de militants en faveur de l'égalité LGBT+ après l'abrogation de la politique du "Don't ask don't tell" ("ne demandez pas, ne dites pas") en 2010. Une  législation discriminatoire qui visait à assouplir les interdictions aux personnes LGBT+ de s'engager dans l'armée américaine.

Harvey Milk, l'icône LGBT+

Le navire portera donc le nom de l'une des plus grandes figures dans la lutte contre les discriminations LGBT+ : Harvey Milk. Il avait été dans sa jeunesse lieutenant au sein de l'armée américaine, mais fut contraint à la démission après avoir été victime de discrimination de la part de ses pairs. Milk s'est ensuite installé à San Francisco, où il a ouvert une boutique d'appareil photo. Là bas, Harvey Milk est rapidement devenu un puissant militant local. En 1978, il prête serment et devient le premier conseiller municipal ouvertement homosexuel de la ville de San Francisco.

Fervent défenseur des droits des homosexuels, il s'est notamment joint à d'autres pour s'opposer à une initiative de vote en Californie qui aurait rendu obligatoire le licenciement d'enseignants homosexuels dans les écoles publiques. Cependant, le 27 novembre 1978, Harvey Milk est assassiné avec le maire de San Francisco, George Moscone, par Dan White l'ancien "superviseur" de la ville.

C'est en 2012 que le Conseil Municipal de San Francisco demande à la Navy d'honorer l'un de leur navire du nom d'Harvey Milk. La réponse favorable de l'armée américaine n'est venue que quatre an plus tard, en 2016. "Maintenant, notre pays dit aux hommes et aux femmes qui servent, et au monde entier, que nous honorons et soutenons les gens pour ce qu'ils sont", avait déclaré à l'époque Scott Wiener, élu de la ville de San Francisco.

À LIRE AUSSI : VIDEO. Deux soldats américains voguent sur le tube gay de votre été

Crédit photo : Unsplash/Michael Afonso


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail