facebook

Selon une étude, la voix est un facteur de discriminations homophobes

Ils sont nombreux, ceux qui pensent pouvoir dire votre orientation sexuelle à partir du son de votre voix. Et ces personnes sont plus facilement à l'origine de discriminations envers les personnes gays ou lesbiennes, selon une étude britannique.

Est-ce que vous "sonnez gay" ? Une étude britannique démontre que les hommes qui pensent "sonner gay" anticipent plus de discrimination de la part des hétéros. Et à raison puisque les hétéros ont plus tendance à discriminer les personnes qui "sonnent gay". L'étude, menée par des chercheurs de l'université de Surrey a été publiée dans la British Psychological society.

À LIRE AUSSI : Nicolas raconte quand son médecin lui a proposé de « régler son problème d’homosexualité »

D'abord, les chercheurs ont demandé à 363 personnes hétérosexuelles de questionner leurs croyances concernant les personnes LGBT+. Ces dernier.e.s devaient dire s'ils pensaient possible de reconnaître l'orientation sexuelle d'une personne d'après sa voix. Les scientifiques leur ont demandé si les hommes gays ou les femmes lesbiennes "sonnent gay".

Les hétéros discriminent les gens qui "sonnent gay"

L'étude interroge aussi pour savoir si ces participants hétéros ont des préjugés ou s'ils éviteraient des personnes LGBT+ s'ils le pouvaient. Les résultats montrent que les personnes qui disent affirmer qu'une personne est gay ou hétéro au son de sa voix pratiquent plus facilement les discriminations.

À LIRE AUSSI : Pour la première fois, la Suisse condamne un propos homophobe

"Ceux qui croient qu'un homme gay et qu'un homme hétéro ont une voix différente et donc qu'on peut les reconnaître, vont plus facilement avoir des propos discriminatoires envers les gays. Et notamment, ils sont plus discriminants envers les personnes qu'ils considèrent comme 'sonnant gay'", indique auprès de PinkNews le Dr Fabio Fasoli, maître de conférence en psychologie à l'université de Surrey. "Mieux comprendre les croyances intrinsèques aide à mieux comprendre la perpétuation des discriminations", note-t-il.

Les gays anticipent cette discrimination

Et donc, la perception de la voix est directement liée à cette discrimination. Qu'en pensent les personnes LGBT+ ? 147 hommes gays et femmes lesbiennes ont été questionné sur leur propre perception de l'orientation sexuelle. Les hommes sont plus nombreux à penser que leur voix est un indice de leur orientation sexuelle. Ils pensent également qu'une "voix qui sonne gay" est plus discriminante pour les hommes que pour les lesbiennes. D'ailleurs, beaucoup modifient leur voix.

À LIRE AUSSI : Simon Porte Jacquemus, victime de commentaires homophobes, réplique sur Instagram

 

Crédit photo : Matheus Ferrero / Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail