facebook

L’Insee change son questionnaire de recensement pour inclure les familles homoparentales

L'Insee a enfin changé son questionnaire de recensement. Les couples homoparentaux n'auront plus à choisir qui est "mère" et qui est "père".

Trois ans après la polémique, l'Insee a revu son questionnaire de recensement sur papier. "Pour les couples homoparentaux, un parent se déclare père et l'autre mère, quel que soit leur sexe", était-il écrit maladroitement sur les questionnaires de recensement envoyés aux Français. "C'est vraiment insupportable et ça s'appelle de l'homophobie", réagissait en 2019 Alexandre Urwicz, président de l'Association de défense des familles homoparentales.

Cette année enfin, sept ans après le mariage pour tous, les familles homoparentales pourront répondre au questionnaire sans avoir à changer d'identité. "Nous avons modifié le questionnaire 2021. Nous parlons désormais de 'parent' de façon dégenrée", indique à TÊTU Valérie Roux, cheffe du département de la démographie.

Un "arbitrage"

La version maladroite du questionnaire avait pourtant été "testée" sur plusieurs centaines de personnes, sans que l'absurdité de demander à un 'père' de s'inscrire comme 'mère' ne soit relevée. "Nous avions dû faire un arbitrage entre inclusion et lisibilité du questionnaire car nous n’avions pas trouvé à l’époque de formulation permettant d’atteindre simultanément ces deux objectifs", ajoute la statisticienne.

À LIRE AUSSI : Ce papa gay regrette d’être une « mère » pour les formulaires de rentrée

Si sur internet, le changement de questionnaire a pu être rapidement corrigé, sur la version papier, c'est une autre affaire. "Nous avons consulté les associations de familles homoparentales et demandé un avis du Haut conseil de la famille de l'enfance et de l'âge. Nous avons ensuite testé le questionnaire auprès d'un échantillon de 2.000 ménages. Le test s'est avéré positif et le questionnaire pourra donc être utilisé avec cette nouvelle formulation", remarque Valérie Roux.

60% des recensés utilisent internet

Cette année,  en raison de l'épidémie de Covid-19, le recensement a été reporté, sauf à Mayotte. Le nouveau questionnaire sera donc utilisé massivement pour l'enquête 2022. Il est déjà disponible en ligne sur mon-recensement-et-moi. Environ 60% des répondants utilisent internet pour effectuer leur recensement.

À LIRE AUSSI : La plupart des grandes villes n’incluent toujours pas les familles homoparentales à l’état civil

L'absence de case légitime pour les familles homoparentales n'empêchait pas pour autant l'Insee de recenser ces familles. Une étude de l'institut met en évidence qu'en 2018, 260.000 personnes vivaient en couple avec un conjoint de même sexe (116.000 femmes et 150.000 hommes), soit 0,9% des couples en France. L'étude ajoute que "environ 31.000 enfants vivent ainsi avec un couple de même sexe, dont 26.000 mineurs". Un quart des couples de femmes accueillent un enfant au sein de leur foyer.

 

Crédit photo : TÊTU


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail