facebook

L’amour entre deux lesbiennes âgées dans « Soleil Sans Amour », le nouveau clip de Thx4Crying

Le chanteur Thx4Crying révèle ce mercredi un clip dont devraient s'inspirer les stations balnéaires. Il met à l'honneur deux lesbiennes d'âge mûr vivant leur amour en bord de mer.

Où diable sont les vieilles lesbiennes ? Déjà rarement mis à l'écran, les couples lesbiens sont comme doublement invisibilisés passé un certain âge. Le chanteur Thx4Crying les met à l'honneur dans son nouveau clip, "Soleil Sans Amour", sorti ce mercredi 30 juin. Réalisé par Florian Salabert, le petit film met en scène deux femmes d'âge mûr vivant leur amour sous un beau ciel d'été. Le clip est éminemment onirique. Une plage de sable chaud, une mer scintillante à souhait : elles vivent un été que l'on croirait sorti d'un fantasme. Un fragment "d'éternité".

L'accent est mis sur la complicité des amantes. Aussi fusionnelles qu'un jeune couple, les deux femmes partagent une relation tendre marquée par une myriade de gestes doux et sensuels. La caméra est comme aimantée par les deux protagonistes, toujours au centre de l'image. Exit le regard des badauds, elles sont loin du vacarme des autres, dans leur propre monde. Riant à gorge déployée ou dansant sur la plage, elles dominent l'espace, se l'accaparent. Une idylle pure et sans nuages comme en rêvent bon nombre d'entre nous. Une pureté qui se ressent également dans la voix cristalline de l'artiste. "Je ne veux plus vivre, plus jamais / Sous le soleil sans amour", chante-il alors que nos deux âmes se regardent comme au premier jour.

"Je ne veux plus vivre, plus jamais / Sous le soleil sans amour"

L'univers dans lequel les personnages évoluent semble sortir tout droit d'un clip des années 90. Ambiance strass, pastel et luminosité exacerbée. Le résultat, très esthétique, sublime le couple et crée un décalage appréciable avec les effets du temps qui, d'ordinaire, ne sont pas mis en lumière. Thx4Crying joue avec les codes, va où on ne l'attend pas, déconstruit les stéréotypes et détourne nos attentes.

Les tenues de amoureuses lesbiennes oscillent entre Barbie et le personnage hippie excentrique de Frankie dans la série Grace and Frankie. À base de chemise en flanelle à carreaux, assortie à une robe de satin à fleurs, et d'ensemble rose à volants, ces looks ne passent pas inaperçus, et on adore. Le chanteur quant à lui est un produit de ce glorieux mélange, avec en bonus, des strass sur le visage. Pourtant, il se fait discret, en retrait, laissant la part belle à son sujet.

LIRE AUSSI >> VIDÉO. « Teenager » : Silly Boy Blue dévoile un clip cathartique à la recherche de soi

Crédit photo : Thx4Crying.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail