Abo

tdorTDoR : “Ma fille s’est suicidée à cause d’une société transphobe”

Par Elodie Hervé le 21/11/2022
TDoR,Journée de commémoration du souvenir trans,transphobie,outrans,Acceptess-T,suicides

La Journée de commémoration du souvenir trans (TDoR) a réuni plusieurs centaines de personnes à Paris. Une édition marquée par l'inquiétude concernant la montée de la transphobie dans les milieux féministes.

Sur le fronton de la mairie du XXe à Paris, un drapeau arc-en-ciel se bat contre la pluie. Ce dimanche 20 novembre, quelques centaines de personnes ont fait le déplacement pour le TDoR – "Transgender Day of Remembrance", la Journée de commémoration du souvenir trans –, à l’appel de plusieurs associations, dont Acceptess-T et OuTrans. 

LIRE AUSSI : Et maintenant, les droits des personnes trans !

Ces douze derniers mois, au moins 327 personnes trans sont mortes dans le monde, tuées ou poussées au suicide, selon Transgender Europe (TGEU), une association de défense des personnes trans. 95% étaient des femmes entre 31 et 40 ans, souvent racisées et travailleuses du sexe (TDS). “Ce soir, comme tous les 20 novembre, on sort des statistiques, souligne Anaïs d’OUTrans. On est là pour s’arrêter un instant et parler des personnes qui sont mortes cette année. Parce que, oui, une fois encore, on compte nos mort·es.” ...